Le ministre d’Etat chargé de l’intérieur, de la sécurité publique, des affaires coutumières et religieuses a entamé une visite de travail dans la région de Tahoua du jeudi 31 janvier au dimanche 3 févier. Konni était la première étape de visite où du jeudi au vendredi il a animé des meetings à Alléla, Bazaga et Konni et à Tsernaoua.

Partout où il est passé, Bazoum Mohamed a dit être porteur d’un message du chef de l’Etat sur la sécurité des personnes et leurs biens autour des zones frontalières qui font face au grand banditisme et aux trafics en tout genre. Il a déclaré également être venu pour faire l’état des lieux de la situation sécuritaire dans la région avec les autorités locales et les populations.

Le ministre d’Etat chargé de l’intérieur a annoncé aux populations des mesures concrètes prises par son département ministériel pour juguler l’insécurité dans la région dont, entre autres, l’arrivée récemment de Maradi de 70 policiers pour renforcer les patrouilles dans les zones frontalières et une Compagnie Mobile de Contrôle des Frontières (CMCF). D’un effectif de 270 hommes, cette compagnie sera opérationnelle au cours de l’année 2019.

Bazoum Mohamed a dit aux populations que ses services sont informés de l’existence d’une situation d’insécurité inédite dans la région. En effet, a-t-il précisé, entre Yaya et Mounséka, cette région a connu un banditisme d’un genre nouveau où des malfrats venu probablement du Nord Mali ont semé la terreur dans ces zones frontalières avec le Nigeria. Leur mode opératoire consiste à attaquer les paisibles populations en les dépossédant de leurs biens tout en s’adonnant aux trafics de drogue et de stupéfiants.

Selon le ministre d’Etat chargé de la sécurité publique, avec le butin de ces trafics, ces malfrats se procurent des motos pour leur sale besogne à savoir la prédication des antivaleurs comme l’extrémisme violent et la dépravation des mœurs. Ces mauvaises pratiques sont du reste contraires à notre religion et à nos valeurs socioculturelles, a-t-il déploré. Mais grâce aux mesures sécuritaires prises sur instructions du chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, les forces de défense et de sécurité ont enregistré des résultats probants avec l’arrestation de plusieurs malfrats et de leurs complices locaux, a dit M. Bazoum Mohamed.

Le ministre de l’intérieur a insisté dans ses interventions à travers tous les meetings qu’il a animés et la conférence des cadres à Konni sur l’importance de la paix et de la sécurité. C’est pourquoi il a appelé les populations à une collaboration pleine et entière avec les forces de défense et de sécurité pour préserver ces biens très précieux qui viennent avant les autres besoins humains.

Le chef de Canton de Konni, l’Honorable Maman Salifou dit ‘’Sardaouna’’ en compagnie de la Tambara Mme Souley Rabi Hassane Maifada et le chef du groupement peulh présents à toutes ces rencontres avec les populations des communes rurales Alléla, de Bazaga, Tsernaoua et du Canton de Konni a salué le succès de cette visite du ministre d’Etat au regard de la mobilisation de ses administrés. Effet, « cette mobilisation des konnawa pourtant très attachés à leurs business au marché traduit simplement leur soutien à votre politique de sécurité et votre gouvernance en général », a déclaré l’Honorable Maman Salifou en s’adressant au ministre d’Etat.

A travers cette visite du jeudi au vendredi à Konni, le ministre d’Etat, les autorités administratives et coutumières ont relevé le répit observé ces dernières années en ce qui concerne le conflit agriculteurs et éleveurs.

 A la conférence des cadres, le ministre Bazoum Mohamed a eu des échanges fructueux et directs avec les cadres et la société civile du Canton de Konni sur les questions de sécurité. Avant la conférence des cadres, le ministre chargé de l’intérieur a présidé une rencontre avec les responsables des forces de défense et de sécurité sur la situation sécuritaire de la région.

Notons que ces visites du ministre dans ces localités ont eu lieu en présence du gouverneur de Tahoua M. Abdrahamane Moussa, le préfet de Konni M.Ibrahim Abalélé et des députés nationaux de la région à savoir les honorables Saadou Dillé, Ahmet Souleymane, Hadjia Rabi Hassane Maifada et Magawata et Adamou Namata.

Le ministre d’Etat a animé un meeting à Founkoye, vers 17h30 le vendredi, avant d’arriver à Tahoua où il a passé la nuit. A Founkoye, le ministre d’Etat a développé les mêmes thèmes sur la paix et la sécurité devant des populations fortement mobilisées pour la circonstance.

Abdoul Aziz Moussa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR