La Ministre du Plan, Mme Kané Achaitou Boulama a tenu une réunion de travail avec Jean-Marc Gravellini, responsable de l’Unité de coordination de l’Alliance Sahel (UCA) en présence des membres et observateurs de l’Alliance Sahel ce vendredi 8 mars 2019.

Cette rencontre a été une mise au point des engagements des partenaires du G5 notamment l’Alliance Sahel composée présentement de 12 membres. Les échanges ont été axés autour du Programme d’investissements prioritaires (PIP) et le Programme d’urgence (PDU) du G5 Sahel.

En substance, Mme Kané Aichatou Boulama et les amis du Sahel sont très satisfaits du début de la mise en œuvre des engagements des uns et des autres depuis la Conférence des partenaires et bailleurs de fonds du G5 Sahel tenue à Nouakchott le 6 décembre 2018.

Très satisfaite de la rencontre, la ministre du Plan a exprimé sa gratitude à la délégation de l’Alliance Sahel tout en demandant la constance des uns et des autres dans leur engagement pour qu’il n’y ait plus de rupture dans la mise en œuvre de la feuille de route.

Mme Boulama Aichatou Kané a rassuré les participants à cette rencontre de la disponibilité du gouvernement pour honorer ses engagements. Elle s’est réjouie de l’appui budgétaire de la part de ces amis du Niger et du Sahel. Elle a annoncé la tenue d’un forum des investisseurs au Niger en septembre prochain.

La ministre du Plan a demandé le renforcement des capacités des acteurs et également de ‘’dérisquer’’ les investissements dans les zones fragiles à l’image des bonnes pratiques dans ce sens initiées par la BAD.

Le chef de la délégation, Jean-Marc Gravellini pour sa part, après avoir annoncé les projets qui ont déjà débuté et les nouveaux projets en instance a déclaré qu’il s’agit pour l’Alliance Sahel de ‘’faire en sorte que les projets s’exécutent de manière plus fluide en tenant compte des critères de redevabilité.

Cette rencontre a eu lieu en présence de l’ambassadrice de l’Union Européenne au Niger, des représentants de la BAD, la Banque mondiale et des pays et les autres institutions membres de l’Alliance Sahel.

Notons que les 12 membres qui composent  l’Alliance Sahel sont : la France, l’Allemagne, l’Union Européenne, la Banque mondiale, la BAD, le PNUD, le Danemark, le Luxembourg, l’Italie, l’Espagne, la Grande Bretagne et les Pays Bas.

(A lire incessamment notre entretien avec Jean-Marc Gravellini qui fait le point de cette mission de l’Alliance Sahel à Niamey).

 

EMS et Abdoul Aziz Moussa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR