En prélude à son inauguration par le Chef de l’Etat, les journalistes des médias publics et privés ont visité ce lundi 18 mars 2019 la nouvelle cimenterie de Malbaza, une initiative de la cellule communication de la présidence  sous la supervision du conseiller technique Moussa Ahameyed Moctar. Les explications du Staff Technique de l’usine ont permis aux journalistes d’être édifiés sur le fonctionnement de ce joyau industriel, de connaître ses capacités en termes de production et les avantages que peuvent en tirer les populations locales.

La Malbaza Cement Company (MCC SA), une société forte d’un capital de plus de 4 milliards de Francs CFA, vient de se doter d’une usine de grande capacité de production de Ciment.

La MCC SA peut, il faut bien le dire, produire jusqu’à 540 000 tonnes de ciment par an voire même 650 000 tonnes par an en fonction des besoins d’après le Chef du Département Electricité, Mahamane Nourou Zakari. Cette grande capacité de production de la MCC SA s’explique par la demande sans cesse croissante de ciment au Niger. En effet, les programmes industriels en cours ou en projet deviennent nombreux dans notre pays et la perspective de croissance attendue dans le secteur de l’immobilier fait de la nouvelle usine un investissement dont la rentabilité ne sera point un souci.

Initialement, c’était un consortium qui a été initié entre des privés nigériens et étrangers. Chemin faisant, suite à certains désaccords, les actionnaires étrangers se sont retirés du projet et, du coup, la MCC SA s’est retrouvée entre les mains des privés nigériens à hauteur de 95% et certaines institutions locales à 5%. Il faut, aussi, souligner qu’elle est financée, hors fonds de roulement, à hauteur de Milliards de F CFA par les promoteurs nigériens, la BOAD et certaines banques de la place. A ce jour, plus de 400 salariés dont 75 expatriés sont employés par la MCC SA. Sur place, à Malbaza où est implantée l’usine, le chômage connait une forte réduction grâce aussi à des emplois indirects et il y est ressenti une nette reprise des activités économiques.

Selon le Chef du Département Electricité, la MCC SA est en mesure de satisfaire le marché local nigérien en ciment.

Il revient donc à l’Etat de prendre des mesures afin de protéger cette société qui a tout l’air d’être une fierté nationale. Grâce à la MCC SA, le coût du ciment est retombé à 91 000 F CFA la tonne au niveau des points de vente.

Abdoul Aziz Moussa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR