Le Premier Ministre Brigi Rafini a rencontré successivement, les organisations socioprofessionnelles nigériennes et les diplomates et représentants des organisations internationales accrédités au Niger, à l’effet de leur présenter le bilan des huit (8) ans de mise en œuvre du Programme de la Renaissance.  La première rencontre a eu lieu le lundi 15 avril 2019 au Grand Hôtel de Niamey, en présence de tous les membres du Gouvernement.

A l’entame de son propos introductif, Brigi Rafini a, d’abord, remercié tous les invités qui ont répondu présents à cette rencontre, eu égard à leurs qualités respectives, de représentants des différentes couches socioprofessionnelles de notre pays. Selon le premier ministre chef du Gouvernement, « il a paru nécessaire au Gouvernement de partager avec vous, le bilan des huit ans de mise en œuvre du Programme de Renaissance que pilote le Président de la République Issoufou Mahamadou ».

De 2011 à 2019, cela fait, en effet, huit ans que le Président Issoufou Mahamadou est aux commandes de notre pays, huit ans au cours desquels il a mis en œuvre son programme dit de la Renaissance du Niger.

D’après le Premier Ministre, « le Programme de la Renaissance est la traduction des engagements renouvelés du Président de la République depuis qu’il a décidé de se présenter à l’élection présidentielle et que le peuple nigérien lui a fait confiance par deux fois : en 2011 et en 2016 ».

« Ma conviction aujourd’hui, c’est que les engagements du Président de la République ont dans leur ensemble, été réalisés et en cours de réalisation. Les résultats que l’on peut raisonnablement constater, c’est que durant cette période de huit ans, des progrès notables ont été enregistrés », souligne Brigi Rafini,  qui ajoute que ces progrès enregistrés « ont permis de relever de grands défis et de conduire à des transformations réelles dans notre pays ».

Certainement, les résultats atteints au cours des huit ans de mise en œuvre du Programme de la Renaissance certifient que le Niger avance sur la voie du progrès et bientôt la production pétrolière qui va s’accroître, en se multipliant par cinq (5) ou six (6). En outre, le fait que le Niger soit devenu un pays producteur du pétrole constitue en soi, un changement important  qui permettra à notre pays de renouer avec la croissance à deux chiffres ».

Pendant les huit années d’exercice du pouvoir par le Président de la République Issoufou Mahamadou, l’on retient que c’est 10000 milliards de francs CFA qui ont été investis dans l’économie nationale et 1100000 emplois ont été créés au profit de la jeunesse. Cela sous-entend que la richesse nationale a augmenté, d’après le Premier Ministre.

Brigi Rafini a conclu que « les huit ans de mise en œuvre du Programme de la Renaissance ont progressivement posé des actions structurantes pour la poursuite de la construction accélérée du Niger ».

Au cours des échanges, de nombreuses questions touchant des aspects exposés dans le bilan ont été posées par les invités. A toutes ces questions les ministres présents ont apporté des éclaircissements plus qu’édifiants, dans leurs domaines respectifs.

Le même exercice s’est répeté, mardi, cette fois-ci, avec les diplomates et représentants des organisations internationales. Les diplomates accrédités au Niger, ont globalement apprécié le travail titanesque, réalisé en 8 ans, sous la conduite éclairée du président Issoufou Mahamadou.

Les interlocuteurs du jour, du premier ministre, Brigi Rafini, ont vivement encouragé le  Gouvernement, à persévérer dans cette voie de la perfection tracée par le président Issoufou Mahamadou.

 

Bassirou Baki Edir

Niger Inter

GRATUIT
VOIR