Ces 4 jours de vaccination contre la polio couplée de déparasitage en Albendazole et de la Vitamine A du 13 au 16 Juin, ont permis de mettre en exergue les différents acteurs qui ont œuvré pour la réussite de cette opération dans la région de Zinder.

Hormis les leaders sociaux, la chefferie traditionnelle et les relais communautaires, il faut noter le travail remarquable des équipes de vaccination. Ce sont des hommes et femmes qui ont pour mission la vaccination des enfants. En effet après quelques formations de base sur comment administrer les vaccins aux enfants, ces hommes et femmes doivent parcourir des kilomètres pour atteindre leur cible. Pour cette campagne, ils ont à administrer le vaccin anti polio VPOb aux enfants de 0 à 59 mois, couplé avec le déparasitage en Albendazole de 12 à 59 mois et de la vitamine A pour les enfants de 6 à 59 mois. C’est un travail pénible, vu la distance qui sépare un village d’un autre village. Toutefois grâce à l’appui technique et logistique de l’UNICEF des équipes de vaccination ont pu parcourir des kilomètres pour atteindre leur cible. Les autorités administratives à savoir les préfets, les maires et les secrétaires généraux y apportent également leur aide dans le but de faciliter le déplacement des équipes sur le terrain. Selon Dr Abou Fatimata Zahara Laouali Chekarao du District sanitaire de Mirriah c’est 195 304 enfants de 0 à 59 mois sur les 20 CSI et les 60 cases de santé de près de 3500km² que les hommes et les femmes engagés dans la vaccination auront à atteindre. Dire que les équipes de vaccination constituent la phase opérationnelle de la vaccination proprement dite n’est pas du faux, car après la phase de sensibilisation et de mobilisation générale, c’est à eux qu’il revient d’implémenter pour ainsi dire d’appliquer toutes les consignes transmises en vue de la réussite de l’opération. «Des consignes très rigoureuses » comme l’a fait comprendre Dr Abou Yaya le Directeur du DRSP de Zinder, tout en précisant que « les vaccinateurs doivent scrupuleusement respecter les croquis qui définissent leur parcours ».  Pour ce faire, ils se munissent d’une fiche qu’ils devront faire signer par le chef du village, attestant du passage de l’équipe de vaccination et la transmettre ensuite aux chefs CSI à la fin de chaque journée de vaccination.

En définitive, la mission confiée aux équipes de vaccination représente la phase importante en vue de la réussite de toute la campagne. Par conséquent, aucun manquement ne doit être toléré.

Rappelons que ces activités ont été organisées en partenariat avec l’UNICEF sous le parrainage de la Fondation Bill et Melinda Gates.

            Koami Agbetiafa 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR