Plusieurs bus de transport de voyageurs se trouvent bloqués à la sortie de Niamey. La raison tient du refus des compagnies de transports des voyageurs à s’acquitter d’une taxe dite « taxe sur le droit de sortie ».

Ladite taxe a été annoncée dans un communiqué du président de la délégation spéciale de Niamey en date du 20 juin 2019. Elle est fixée à 2.000f par camion selon des sources proches de la ville de Niamey et devait commencer à être recouvrée ce lundi 24 juin 2019.

Les compagnies de transports se soustraient au paiement de cette taxe. Elles y voient un prélèvement dénué de tout fondement légal.

La loi exige une délibération du conseil de ville pour l’institution d’une nouvelle taxe. Ce qui n’a pas été le cas, argumentent les détracteurs de cette nouvelle imposition.

Mahamadou Issa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR