Niger Inter : présentez-vous à nos lecteurs et internautes.

ZOULADEINI MALAM GATA Nadia : Je me présente ZOULADEINI MALAM GATA Nadia, née le 02 JUILLET 1991 à Niamey, Présidente de l’ONG CANCER ACTION. Je suis titulaire d’un Master en MANAGEMENT DE LA QUALITE et d’une certification CAPM en GESTION DES PROJETS obtenue à l’ESMT de DAKAR. J’ai participé au Young African Leadership Initiative YALI DAKAR, programme CIVIC LEADERSHIP. J’ai acquis, au cours des études et autres formations, des compétences en administration des organisations, en leadership et enquête ; des compétences managériales, sociales et communicationnelles.

Niger Inter : Comment présentez-vous l’ONG CANCER ACTION ?

 

ZOULADEINI MALAM GATA Nadia : L’ONG CANCER ACTION est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif dont l’objectif général est de lutter contre le cancer du sein et du col de l’utérus au niveau social, sanitaire, juridique, administratif et de la recherche. Elle a été créée le 28 Juin 2019 par arrêté n 00638/MISPD/ACR/DGAP/DLP.

La vision de l’ONG CANCER ACTION est un Niger où la population bénéficie des soins préventifs, curatifs et promotionnels contre le cancer du sein et celui du col utérin avec une pleine implication de la communauté. La mission est d’assurer l’intégration des stratégies et intervention de lutte contre le cancer du sein et du col de l’utérus et leurs facteurs de risque.

Niger Inter : Vous l’avez dit, l’ONG Cancer Action lutte contre le cancer au Niger.  Quelles sont les causes du cancer?

ZOULADEINI MALAM GATA Nadia : L’hypothèse des facteurs génétiques (hérédité, consanguinité), les nouvelles habitudes alimentaires (alcoolisme, tabagisme, graisses animales, sel), ou certains facteurs physiques (surpoids, obésité, sédentarité, vieillissement, puberté, caractéristiques de la gestation et allaitement, infections virales) environnementaux (pollution, contact avec des substances cancérigènes) sont les principales explications invoquées comme causes du cancer. Des facteurs de risque, potentiellement liés aux hormones, comme l’obésité et l’alimentation, caractérisées par un apport calorique élevé non contrebalancé par une activité physique suffisante, une consommation élevée de graisses animales saturées ainsi qu’une alimentation pauvre en fruits et légumes et riche en viande pourraient être aussi une explication du nombre croissant de cas de cancers en général et particulièrement des cancers de la femme au Niger que sont le cancer du sein et celui du col de l’utérus.

Niger Inter: Que fait l’ONG Cancer Action pour sensibiliser les populations sur le cancer ?

ZOULADEINI MALAM GATA Nadia : Avec un taux de mortalité de 72% au Niger, L’ONG CANCER ACTION a élaboré un plan d’action de lutte contre les cancers gynécologiques et mammaires pour la période 2019-2022 au Niger, grâce auquel elle s’attachera à mettre en place en plus de la coordination centrale, des sous unités régionales d’intervention qui exécutera des activités spécifiques telles que :

  • La formation des prestataires au dépistage précoce et systématique du cancer,
  • L’information, la sensibilisation et l’éducation du grand public sur les gestes essentiels de prévention et de détection du cancer.
  • La communication stratégique et mobilisation communautaire pour la promotion de la lutte contre le cancer,

Ces activités du niveau régional seront soutenues par :

  • Des actions de plaidoyer et de levée de fonds au niveau central qui serviront outre mesure à soulager la douleur des patients et des familles affectées,
  • L’organisation des services intégrés y compris de lutte contre le cancer
  • Le développement des actions multisectorielles dont la surveillance et suivi-évaluation des programmes, la coordination des actions de partenariat, l’intensification de l’accès au dépistage et prise en charge précoce, l’intensification de la mobilisation sociale.

 

Niger Inter: Vous organisez une campagne dite ‘’Octobre rose’’, quel est l’objectif poursuivi à travers cette initiative ?

ZOULADEINI MALAM GATA Nadia : Depuis 1985, le mois d’Octobre est mondialement consacré à la sensibilisation sur une maladie particulièrement grave : le cancer du sein. Durant tout ce mois, des campagnes de communication sont menées dans le monde entier pour informer les populations sur le cancer du sein et pousser les femmes à se faire dépister par différents moyens : palpation, échographie et surtout mammographie. Au Niger, l’ONG CANCER ACTION constitue le porte étendard de cette campagne avec ses partenaires. Ce mois est aussi mis à profit pour rechercher de fonds en faveur de la recherche et la lutte contre le cancer du sein.

Ainsi les objectifs de cette campagne sont :

  • Améliorer l’information sur la prévention des cancers et la mise en place d’animations variées
  • Sensibiliser sur les enjeux et l’accès au dépistage organisé des personnes éloignées du système de soins ou en situation de précarité par la réalisation d’un clip vidéo
  • Impliquer les acteurs du terroir sur les programmes de dépistage organisé : élus des communes, médecins généralistes, pharmaciens, acteurs sociaux, …
  • Marquer l’engagement et le soutien de la collectivité sur cette action

Cette campagne met l’accent sur l’importance de la mobilisation autour du dépistage organisé du cancer du sein mais également sur un dispositif de communication plus évolué et unique à toutes les actions proposées par les partenaires sur le territoire. Ces mêmes partenaires, mobilisés ensemble pour relayer un message identique, constituent un atout supplémentaire pour poursuivre cette action et la faire évoluer chaque année.

 

Niger Inter: Quelles sont les personnes cibles et comment entendez-vous atteindre votre objectif ?

ZOULADEINI MALAM GATA Nadia : Notre campagne est destinée

aux femmes de 15 à 65 ans, aux jeunes et aux hommes. Au Niger, la lutte contre les cancers en général est confrontée à des problèmes d’accessibilité géographique, financière et culturelle ainsi qu’à des problèmes de disponibilité et de continuité des services. L’accès au service de dépistage est donc très limité dans le pays. Compte tenu de la situation, le défi actuel est de mettre en place un cadre normatif national assurant un accès équitable aux services de qualité de prévention et de contrôle du cancer du col utérin et du cancer du sein à toutes les femmes. Ces services doivent être disponibles jusqu’au niveau le plus décentralisé de la pyramide sanitaire afin de garantir leur continuité. Il est donc important que dans chaque zone sanitaire le personnel de santé soit formé et outillé pour assurer le dépistage systématique au cours des consultations de routine et avoir des attitudes et réactions subséquentes.

Niger Inter: Le tabagisme est aussi un problème aggravant des maladies non transmissibles. L’ONG Cancer Action s’occupe-t-elle de ce phénomène qui est aussi une réalité au niveau de la gent féminine au Niger selon certaines études ?

ZOULADEINI MALAM GATA Nadia : Le tabac constitue l’un des principaux facteurs de risque des cancers gynécologiques et mammaires. L’ONG CANCER ACTION intervient de manière indirecte dans la lutte contre le tabac en sensibilisant la communauté sur les différentes causes du cancer. On estime que 80% des cancers gynécologiques et mammaires pourraient être évités simplement en adoptant des meilleures habitudes de vie comme NE PAS FUMER DU TABAC.

Propos recueillis par Elh. M. Souleymane

Niger Inter

GRATUIT
VOIR