Ce vendredi 18 octobre 2019, s’est tenue au Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, les travaux de la 12ème session de la commission de partenariat entre le Grand-Duché de Luxembourg et la République du Niger.

Cette rencontre s’est ouverte sous la co-présidence du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur SEM KALLA ANKOURAO et de la ministre luxembourgeoise de la coopération Mme PAULETTE LENERT en présence du ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement et son homologue de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, de la délégation luxembourgeoise et d’autres cadres des ministères concernés par cette coopération entre nos deux pays.

Les deux délégations ont passé en revue les différents projets et programmes financés par la coopération luxembourgeoise au Niger. Au terme de cette rencontre la ministre luxembourgeoise de la coopération Mme PAULETTE LENERT s’est dite « confiante pour l’avenir ».

Les deux ministres en charge de la coopération ont ensuite signés trois protocoles d’accords portant le montant du Programme Indicatif de Coopération à 97 millions d’euros soit 65 milliards de francs CFA.

Il s’agit des programmes NIG 025, NIG 026 et BI/LD/NIG  027 portant respectivement « Appui au Développement Durable dans la Région de Dosso, Phase II » pour un montant de 3.190.000 euros, « Programme d’appui au secteur de l’Eau et de l’Assainissement-PASEHA III » pour un montant de 34.861.126 euros et de celui portant « Appui au renforcement des capacités de la chaine des dépenses publiques dans les régions d’Agadez, Diffa, Tahoua et Zinder » pour un montant de 1.467.179 euros.

Auparavant, le Ministre Kalla Ankouaro s’est félicité « du niveau et de la qualité atteints par notre coopération, en l’espace de quelques décennies.»

En cette année du trentenaire de la coopération entre les deux pays, le ministre Kalla Ankourao a fait la genèse de cette relation. « Notre partenariat a également connu une autre évolution au début de la décennie 2000 avec l’adoption du premier Programme Indicatif de Coopération 2003-2007, du PIC 2 (2008-2012), puis celle du PIC III avec des enveloppes financières qui sont passées de 20 millions d’euros dans le cadre du PIC I à 85,5 millions d’euros dans le cadre du PIC III, traduisant, sans nul doute, dans les faits, l’amitié et la confiance entre les deux peuples et le souhait d’un véritable partenariat qui prend en compte les priorités stratégiques définies nos deux gouvernements », avait-il indiqué.

Pour sa part la ministre luxembourgeoise de la coopération a rappelé l’importance de la session qui les réunit avant de préciser que celle-ci servira à faire le bilan des interventions de la coopération entre les deux pays et retenir les bases pour les années à venir.

Mourtala Issa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR