Au Centre de Presse de la Station Régionale de l’Ortn de Dosso se tient, du 7 au 11 septembre 2019, un séminaire de renforcement de capacités des journalistes sur les concepts statistiques et de leurs utilisations dans leurs écrits et reportages. Ouvert aux hommes des médias de la presse publique et privée, ce séminaire a été initié par le Réseau des Journalistes pour le Développement de la Statistique au Niger (RJDSN) avec l’appui de l’Institut National de la Statistique (INS).

C’était en présence de Mme Omar Haoua Ibrahim, Secrétaire Générale de l’INS, de Mr Boubacar Sabo, Consultant du RJDSN, Dalatou Mamane, Président du RJDSN, des experts du domaine et plusieurs autres invités.

Dans le discours qu’elle a prononcé à l’ouverture des travaux, Mme Omar Hawa Ibrahim a fait la genèse du processus qui a conduit jusqu’à la création du RJDSN et expliqué le rôle de celui-ci.

Ainsi, on retient que c’est suite à la création en 2004 en lien avec la vaste réforme de l’activité statistique datant de plus de 40 ans d’existence au Niger,  que l’INS a eu pour mandat entre autres, de veiller à la diffusion d’une information de qualité par l’ensemble des services et organismes relevant du Système Statistique National du Niger.

Pour accomplir ce mandat de façon optimale, I’INS a jugé utile de mettre a profit les services des professionnels des médias publics et privés.  En effet, selon Mme la Secrétaire Générale de l’INS, la presse, étant le 4ème pouvoir après le législatif, l’exécutif et le judiciaire, celle-ci occupe une place de plus en plus importante dans le monde moderne et dans nos vies quotidiennes.

D’où, la création en 2018 du Réseau des Journalistes pour le Développement de la Statistique au Niger (RJDSN) afin de vulgariser les activités de I’INS. L’objectif général attribué à celui-ci est de contribuer à renforcer la culture statistique au sein de l’opinion nationale, particulièrement au niveau des responsables des médias publics et privés, ainsi que des populations.

Expliquant l’importance de l’organisation du présent séminaire, Mme Omar Haoua Ibrahim a souligné que « c’est, aussi, en tenant compte de la similitude et de la complémentarité du métier des journalistes et des statisticiens, notamment, intervenir dans tous les domaines de la vie socio-économique et démographique, enquêter, traiter et diffuser l’information recueillie au profit de tout public, de toutes les couches  socio professionnelles, et influencer les opinions et les décisions, que l’INS a motivé le partenariat avec le RJDSN. A travers cela, l’un des défis que compte relever I’INS, est d’amener le public à s’intéresser aux données statistiques, à comprendre leur utilité, à comprendre leur sens, surtout à susciter et a solliciter des données de qualité et les utiliser à bon escient, pour éventuellement une prise de décisions. Cependant, après prés d’un an d’existence de ce réseau, l’information statistique n’est pas suffisamment relayée, non pas par, manque de volonté, mais surtout par manque de moyens techniques et de formation ».

Arrivant à l’objectif recherché au cours de la présente formation, elle a indiqué que « le RJDSN a sollicité l’appui de l’INS, pour l’organisation d’une formation pour renforcer les capacités des journalistes sur les concepts statistiques et leur utilisation dans les écrits et reportages, afin de les outiller pour leur permettre de pouvoir traduire aisément le langage statistique trop technique en un langage commun, compréhensible par le public. Plus spécifiquement, il s’agira lors de cette formation, d’éclairer les journalistes sur les notions de bases de la statistique, importance et I ‘utilité des statistiques  dans la prise de décisions et les principaux indicateurs sociodémographique et agrégats macroéconomiques ».

Plusieurs autres interventions ont marqué l’ouverture du séminaire de Dosso. Il s’agit notamment celle de Dalatou Mamane, Président du RJDSN, qui a parlé du processus de la création du RJDSN après que lui et certains autres confrères aient pris conscience de l’effort à faire afin de donner aux populations la vraie information sur la véritable situation économique du pays alors que celui-ci est présenté comme le dernier sur l’échelle de l’IDH.

Et, pour relayer une information économique de qualité, le meilleur partenaire ne peut être que l’INS. D’où la création du RJDSN est le fruit d’une franche collaboration entre des hommes de médias et l’INS. Celui-ci est composé d’un bureau de 7 membres que Dalatou Maman a présenté aux séminaristes.

Il est appuyé par un Consultant en la personne de Boubacar Sabo. Ce dernier, désigné président de la table de séance, s’est aussi prononcé à l’ouverture des travaux en expliquant aux professionnels des médias l’importance d’un tel réseau qui est légalement reconnu et a précisé les objectifs d’un tel séminaire de formation.

Il faut enfin noter que plusieurs thématiques vont être examinées au cours de la rencontre. Il s’agit de l’importance et utilité des statistiques ; les relations de l’INS avec les médias ; le statistiques économiques ; les publications de l’INS ; les statistiques démographiques et sociales ; les indicateurs de pauvreté et de développement ; exploitation des données économiques ; exploitation de données sociodémographiques et la feuille de route du RJDSN. Toutes ces thématiques seront présentées par d’éminents experts du domaine.

Bassirou Baki Edir

Niger Inter

GRATUIT
VOIR