Votre mot de passe vous sera envoyé.

CHAPITRE XV : Du financement du programme

XV.1. BILAN 2011 – 2015

Le plan de financement du Programme de Renaissance a prévu de mobiliser 6.238,83 milliards de FCFA en cinq (5) ans dont 50% de ressources internes 50% de ressources externes. Au terme des cinq ans de mise en œuvre les ressources totales mobilisées se sont élevées à 7.659,18 milliards de FCFA dont 4.201,68 de ressources internes et 3.457,5 milliards de ressources externes. Les décaissements se sont établis à 4.201,68 et 1.559,82 milliards respectivement.
En prenant en compte les ressources d’un montant de 97,03 milliards des projets à gestion directe, donc ne figurant pas dans le budget de l’Etat, il en résulte que les dépenses totales dudit programme se sont établies à 5.858,03 milliards de FCA. Le taux d’exécution a ainsi atteint 93,03%.

XV.2. PERSPECTIVES 2016 – 2021

Le Programme 2016-2021 traduit les ambitions du PNDS-Tarayya pour le Niger, fort de l’expérience et des résultats importants obtenus durant les cinq années du premier mandat. Son coût, estimé à plus de 8000 milliards de francs CFA, nécessitera une mobilisation accrue des ressources propres par les services fiscaux et douaniers et des ressources externes auprès de nos partenaires financiers.

Un cadrage macroéconomique effectué sur la base des perspectives économiques, notamment du secteur secondaire laisse espérer un taux de croissance du PIB de 7%.
Sur cette base le Parti s’attachera à faire en sorte que les ressources internes constituent la part essentielle dans le financement du budget avec pour objectif un niveau de 2/3, comme cela a été amorcé au cours du premier mandat. Cette même volonté sera déployée en direction de nos partenaires au développement en vue de financer au moins le 1/3 restant.

Dans l’hypothèse volontariste d’un taux de prélèvement fiscal évoluant de 17,2% en 2015 à 20% en 2020, il est attendu un montant de recettes fiscales d’environ 5000 milliards. En ajoutant les recettes non fiscales estimées à 1,4% du PIB le montant total des recettes internes attendues s’élèverait à 5 379 milliards de FCFA.
Pour le financement complet du programme les recettes internes seront complétées par des ressources externes provenant des dons, des aides budgétaires, des emprunts et des ressources provenant du partenariat public-privé(PPP). Ces ressources sont estimées à 2845 milliards FCFA dont 1 140 milliards pour les dons, et 1 705 milliards pour les tirages et les PPP.