Le nouveau Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste(ARCEP) précédemment appelée ARTP, Monsieur Hachimou Hassane et deux nouveaux membres viennent de prêter serment ce vendredi 26 octobre 2018 à la Cour d’Appel de Niamey.

Monsieur Hachimou Hassane ancien cadre de Nigertélécoms a été promu au poste de Directeur Général de l’ARCEP par le Conseil des Ministres du lundi 17 septembre 2018.

Concernant les  autres membres devenus définitivement agents de l’ARCEP, il s’agit de Monsieur Iro Adamou et Madame Bachard Mariama Saadou Bawa.

 Après avoir rappelé les dispositions pertinentes de la loi, le président de la Cour d’Appel de Niamey  a accepté les serments des trois récipiendaires et les a renvoyé dans l’exercice de leurs fonctions. Rappelons que c’est par Loi N°2018-47 du 12 juillet 2018 portant création, organisation et fonctionnement de l’Autorité des Communications Electroniques et de la Poste que ARCEP a été créée.

La présidente du Conseil National de Régulation des Communications et de la Poste (CNRCEP) et DG par intérim sortant, Madame Béty Aichatou Oumani présente à cette cérémonie de prestation de serment a confié à la presse son impression et ses vœux pour le nouveau manager de l’ARCEP. « J’invite le nouveau Directeur Général de respecter les missions de l’ARCEP contenues dans la nouvelle loi. Je souhaite plein succès à Monsieur Hachimou Hassane et son équipe pour réussir cette importante dans un domaine aussi stratégique pour le Niger », a déclaré Mme Béty.

Rappelons que les principales missions de l’ARCEP sont les suivantes :

  1. veiller à l’application stricte des textes législatifs et réglementaires, au respect des conventions, des termes des licences, des autorisations et des déclarations y afférents dans des conditions objectives, transparentes et non-discriminatoires ;
  2. protéger les intérêts de l’Etat, des utilisateurs et des opérateurs, en prenant toute mesure propre à garantir l’exercice d’une concurrence saine et loyale, conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur ;
  3. promouvoir le développement des secteurs concernés en veillant, notamment à leur équilibre économique et financier et en procédant au besoin à un contrôle technique, comptable et financier des entreprises des secteurs régulés;
  4. mettre en œuvre les mécanismes de consultation des utilisateurs et des opérateurs tels que prévus par les lois et règlements en vigueur ;
  5. collecter les ressources financières devant alimenter le fonds d’accès universel ;
  6. veiller au respect des exigences essentielles notamment les normes environnementales et sanitaires en matière de communications électroniques et de la poste.

 

EMS

Niger Inter

GRATUIT
VOIR