Le Vendredi 26 Octobre 2018, le Président de la République Issoufou Mahamadou s’est rendu sur le chantier de construction du 3ième pont sur le Fleuve Niger à Niamey dit Pont Général Seyni Kountché. Il a été accueilli à son arrivée par son Directeur de Cabinet, le Ministre Ouhoumoudou Mahamadou, le Ministre de l’Equipement, Kady Abdoulaye, le Gouverneur de la Région de Niamey, Hassane Karanta, le Président de la Délégation Spéciale de la Communauté Urbaine de Niamey, Mouctar Mamoudou, l’Ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun et les dirigeants de la China Harbour Engineering Company Ltd, entreprise chargée de la construction de l’ouvrage.

Le Président de la République a reçu sur place d’amples explications de la part des techniciens de l’entreprise contractante sur l’évolution des travaux, les caractéristiques techniques de l’infrastructure en construction et les difficultés auxquelles il faudrait apporter des solutions. Un accueil chaleureux et plein d’enthousiasme lui a été réservé par les populations riveraines et les jeunes nigériens qui travaillent sur le chantier.

« Je suis satisfait de l’évolution des travaux sur ce chantier de grande importance. Il s’agit d’un important investissement qui fait environ 51 Milliards de F CFA. Le Chantier avance normalement et plaise à Dieu, nous espérons le réceptionner au mois de juin 2020. Il donne l’occasion de créer des emplois pour les jeunes nigériens qui sont à peu près 300 qui travaillent avec leurs homologues chinois », a déclaré, avec satisfaction, Issoufou Mahamadou à l’issue de la visite. Il a ajouté que la China Harbour Engineering Company Ltd « fait très bien son travail, elle exécute dans de bonnes conditions le contrat qui la lie aux autorités nigériennes et chinoises. J’espère qu’en fin juin 2020, nous allons inaugurer cette infrastructure extrêmement importante pour la ville de Niamey, une infrastructure qui vient s’ajouter à celles qui ont été réalisées au bénéfice des populations ».

Au sujet de l’expropriation des populations, le Président de la République a rassuré que bientôt « les riverains vont être dédommagés comme nous l’avons fait dans le cadre des autres réalisations que nous avons faites pour le bénéfice des populations de Niamey ». Il a ensuite souligné, « pour éviter des retards, nous avons demandé à la Nigélec de rehausser la ligne haute tension qui risque d’entraver l’évolution des travaux ».

A lire aussi…VISITE GUIDÉE SUR LE CHANTIER DU 3IÈME PONT : LES TRAVAUX SONT À 23% DU TAUX D’EXÉCUTION

Sur la question, la Nigérienne d’Electricité (Nigélec) assure mettre tout en œuvre pour rehausser la ligne de haute tension qui passe à basse altitude au-dessus de la zone de l’emprise du pont en construction.

Le Pont Général Seyni Kountché est un ouvrage de grande envergure qui va relier le Boulevard Tanimoun à la route de Torodi et celle menant à Namaro en passant dans le village de Goudel à la Rive Gauche, l’Ile de Néni Goungou et le village de Kourtéré à la Rive Droite. Sa construction a été lancée le 10 Décembre 2017 et est à 23% du taux d’exécution. Il est composé d’un pont principal de 928 m, d’un autre d’une longueur de 126 m et des voies d’accès de 2553 m. Ce qui fait une longueur totale de 3 km 700. Il sera construit avec deux voies dans le sens aller et deux autres voies dans le sens retour, établies sur une plateforme de 23 m, et dans chaque sens, il est prévu un trottoir de 2,5 m, une bordure à gauche de 0,5 m, deux voies des véhicules automobiles de 2 X 3,5 m, un terreplein central de 2 m et une bordure à droite de 0,5 m.

Bassirou Baki Edir

© NigerInter.com

Niger Inter

GRATUIT
VOIR