Dans le cadre du processus électoral en cours à Madagascar, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a dépêché, auprès de la CENI, M. Abdourahamane Ousmane, ancien Président du CSC, comme expert en régulation des médias. Le mandat de notre compatriote est d’assister la CENI dans l’accomplissement de sa mission de Régulateur transitoire, en attendant la mise en place de l’Autorité Nationale de Régulation de la Communication Médiatisée (ANRCM).

Pendant deux mois, Abdourahamane Ousmane a mis son expérience et son savoir-faire, en matière de régulation des médias en période électorale, au service de la CENI malgache. Les résultats ont été probants : les trente-six (36) candidats à l’élection présidentielle 1er tour du 07 novembre ont bénéficié d’un accès égal aux médias publics, conformément aux textes en vigueur.

En effet, toutes les Missions d’Observation Electorale déployées à Madagascar par la communauté internationale ont souligné, dans leurs rapports préliminaires, que la CENI a joué la carte de la transparence et de l’égalité dans l’accès des candidats aux médias publics. A titre illustratif, la mission de l’Union Européenne a relevé que « les médias publics (TVM et RNM) ont respecté les dispositions de la CENI, en garantissant un accès gratuit et égal aux candidats suivant le calendrier établi.»

La mission de l’Union Africaine a, de son côté, noté « qu’en l’absence d’une autorité de régulation des médias, la CENI a joué le rôle de régulateur des temps d’antenne de façon équitable entre les différents candidats. »

Quant à la Mission d’Observation Electorale de la Communauté des Etats de l’Afrique Australe (SADC), elle a apprécié dans son rapport que « tous les candidats ont bénéficié de la même couverture de temps d’antenne sur les médias publics. »

A la fin de sa mission, Abdourahamane Ousmane a reçu une lettre de remerciements – dont Niger Inter a obtenu copie – de la part de M. Philippe COURARD, Chef de la Mission de l’OIF et Président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de Belgique, « pour le rôle fondamental qu’il a joué dans le cadre de la Mission d’information et de contact dépêchée par SE Madame Michaëlle Jean, à l’occasion du 1er tour de l’élection présidentielle à Madagascar. »

C’est sans doute au vu de ce succès, que l’OIF a décidé de solliciter de nouveau les services de l’ancien Président du CSC, pour accompagner la CENI malgache, dans le cadre du 2ème tour de l’élection présidentielle, prévu le 19 décembre prochain.

Bonne chance, cher confrère !

EMS 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR