Après les festivités commémoratives du 60ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger, organisées du 12 au 18 décembre dernier à Zinder, l’heure est désormais à la préservation des infrastructures construites à cet effet.

Par rapport au bilan, il faut dire qu’il a été somme toute satisfaisant, d’autant plus que les inquiétudes nourries à la veille de la célébration de la fête tournante du 18 décembre 2018, notamment la finalisation de certaines infrastructures, ont été dissipées. En matière d’infrastructures, nous avons pu réaliser à Zinder les meilleures infrastructures dans un délai relativement très court», s’est réjoui Mansour Hadj Dado, président du comité d’organisation de Zinder-Saboua, rapporté le Studio Kalangou.

Relativement à des infrastructures comme la tribune et le stade, ils ne sont pas achevés « tout simplement parce que les éléments qui devraient permettre d’achever ces infrastructures ne sont pas arrivés », a-t-il expliqué. Toutefois les activités prévues dans le cadre de Zinder-Saboua ont toutes été réalisées avec des solutions alternatives trouvées par le comité d’organisation, à la grande satisfaction des autorités nigériennes. Zinder a répondu aux attentes, aussi bien des populations, des autorités nigériennes et surtout du comité d’organisation de «Zinder-Saboua ».

Si on peut se réjouir de la qualité des infrastructures réalisées dans le cadre de Zinder-Saboua, l’heure se prête désormais à la préservation de ces dernières qui font la fierté de la population du Damagaram. La charge revient désormais à cette dernière ainsi qu’aux autorités régionales pour la sauvegarde et l’entretien des infrastructures construites à grand frais. A cet effet, le maire centrale de la ville de Zinder promet de mettre « tous les moyens » pour « préserver les acquis » et les pérenniser.

Il faut dire que dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger, festivités que les autorités nigériennes mettent à profit depuis quelques années pour moderniser les villes nigériennes, Zinder a bénéficié des investissements estimés à 50 milliards FCFA. Ils ont servis à la réalisation des routes et des travaux de voieries, la modernisation de l’aéroport de Zinder, la construction d’une nouvelle case de passage présidentielle et la réfection de l’ancienne et la construction d’une salle de presse entre autres. Les travaux s’étendent sur trois ans et d’autres infrastructures prévues seront réalisées prochainement.

Almoustapha Boubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR