Notre pays va célébrer la fête tournante du 18 décembre, date qui marque le 60ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger. Cette année, c’est la fête de Zinder-Saboua. Pour la circonstance,  Zinder est sincèrement devenue « Saboua ». Une belle ville!

Cependant, la question qu’il faut se poser est celle de savoir si Zinder serait devenue Saboua avec la persistance du problème d’eau?

Élément indispensable à l’environnement et à toute vie sur terre, il est difficile de vivre, de concevoir et de faire sans eau.  Pendant qu’elle  contribue à l’esthétique, elle  purifie aussi le corps.  Son manque est tout simplement une galère.

Au Niger, s’il y’a une ville qui a souffert du problème de l’eau c’est bien sûr Zinder. Ce problème est indissociable de l’histoire de la ville de Zinder. Ceux qui sont nés et grandis à Zinder l’ont vécu. Ceux qui une fois ont séjourné ou étaient de passage à Zinder l’ont vécu. Ceux qui se trouvent en dehors du Niger et qui s’interessent à Zinder en ont entendu parler.

Bien sûr que son explication scientifique est incontestable et convaincante et à cela s’est aussi greffé une interprétation mythique et mystique par certaines personnes. Cela va de soi, pour expliquer ou interpreter une chose donnée, les êtres humains ont leurs croyances, leurs  approches et leurs démarches qui se distinguent.

Tout a été dit et redit sur le problème d’eau à Zinder. Nombreuses sont les personnes qui ont fait croire ou qui ont cru que Zinder est condamnée par ce problème et que la solution est inexistante.  Retenons aussi que c’est ce qui a surtout servi de pretexte au déplacement par les colons  en 1926 de la capitale du Niger, de Zinder à Niamey.

Depuis l’accession à l’indépendance du Niger, différents régimes se sont succedé, mais le défi de l’accès à l’eau à Zinder est resté entier jusqu’à une date récente.  Il a fallu l’accession de SEM Issoufou Mahamadou à la magistrature suprême pour que ce défi depuis longtemps resté un calvaire soit relevé.

L’accès à l’eau est un droit fondamental au même titre que toutes les autres libertés publiques. Par conséquent, si le problème se pose, une solution doit lui être trouvé. Pour le cas bien précis de Zinder, les Nigériens ont finalement compris que depuis longtemps c’était la volonté de solutionner le problème qui avait fait défaut.

SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger nous a démontré qu’avec l’engagement et la volonté politique des réponses peuvent être apportées aux grands défis. Le problème d’eau à Zinder été un grand défi, mais aujourd’hui ce problème est réglé.

L’histoire  retiendra qu’avec l’inébranlable volonté politique de SEM Issoufou Mahamadou, Zinder est devenue « Saboua » et l’eau coule des robinets au quotidien.

 

Zakaria Abdourahaman

Niger Inter

GRATUIT
VOIR