Dans le cadre des festivités de Zinder Saboua, le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Ahmed Botto, a effectué une série de visites à l’intérieur de la cité historique de Zinder, le Dimanche 16 Décembre 2018. Pour rappel, Zinder est l’une des plus anciennes villes du Niger qui a été fondée en 1736 par Malam  Younouss, un marabout de renom. Sa légende était déjà très grande avant même d’être sous occupation française au début du 20ième Siècle. Une légende qui trouve son fondement dans le rôle qu’elle jouait de ville carrefour entre l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale et l’Afrique du Nord.

C’est sur les sites devenus la marque indélébile du passé historique de cette cité que le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat s’est rendu en compagnie d’une forte délégation.

De prime abord, Ahmed Botto s’est rendu au ‘’Fort Cazemajou’’, un endroit en blocs de rochers érigé en mémoire de Cazemajou, un colon français arrivé à Zinder en Avril 2018 où il fut mis à mort un mois plus tard. Tout près dudit Fort, se trouve la tombe du Wallye Malam Younouss, le fondateur du Damagaram. A cet endroit-ci, de nombreux membres de la délégation ministérielle se sont recueillis pour saluer la mémoire de l’illustre ancêtre.

Au cours de l’excursion, Ahmed Botto s’est aussi rendu à la première école de Zinder. C’est dans cette école, au début du 20ième Siècle, que la plupart des grands et illustres intellectuels du Damagaram ont passé leur scolarité.

Le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat a continué sa visite dans les ruelles sinueuses de Birni, le plus ancien quartier de Zinder. Ici, ce qui est le plus frappant, c’est l’architecture traditionnelle des maisons. Celles-ci sont faites en banco et rappellent le caractère ancien de la ville. Tout près du palais du Sultan du Damagaram, Ahmed Botto a effectué une halte pour examiner les reliques du marché à esclaves. Ce dernier a connu son âge d’or de 1848 à 1948, soit tout un siècle.

De la place Henrich Barth au Garu ou Muraille de Zinder qui fut commandée en une quarantaine de jours par Amadou Tanimoun Kouran Daga, Sultan illustre de l’histoire du Damagaram, en passant par le site de l’ancien marché qui fut déguerpi pour être recasé au célèbre Marché Dollé, tous ces hauts lieux ont aussi reçu à leur tour la visite du Ministre du Tourisme et de l’Artisanat. C’est au niveau du Garu, ou ce qui en reste, qu’Ahmed Botto a souligné face à la presse que ‘’cette visite nous a permis de découvrir la richesse du patrimoine que nous avons. Elle nous a permis également de découvrir tous les points importants de la résistance du Sultanat de Damagaram à la pénétration coloniale.

Le parcours que nous avons fait nous a permis de découvrir de façon graduelle un certain nombre de monuments historiques qui nous permettent d’avoir des repères sur ce qui s’est passé à Zinder. C’est très important pour les nigériens de connaitre cette histoire-là et, de façon globale, de pouvoir la réciter aux générations futures à travers un certain nombre d’actes qui doivent être posés pour matérialiser les différents évènements. Ici, nous sommes exactement au niveau du mur de protection du Sultanat au quartier Birni. Dans le temps, le Sultan Tanimoun l’avait commandé en une quarantaine de jours. Quand on vous décrit la façon par laquelle ce mur a été construit, vous allez être tout simplement édifiés par rapport à l’intelligence qui a caractérisé ces gens qui l’ont construit et par rapport au dispositif qu’ils mettent en place pour se protéger face à la pénétration coloniale et face à différents ennemis en général. C’est très important pour nous de faire connaitre aux nigériens assez cette histoire afin qu’on l’immortalise ».

C’est par une visite de courtoisie au Sultan de Zinder dans son tout aussi historique Palais que l’excursion effectuée par le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat prit fin.

Bassirou Baki Edir

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR