La première tonne de ciment 100% nigérien est sortie de l’usine le vendredi 28 décembre 2018 avec le démarrage effectif des activités de MCCA SA. L’annonce a été faite par le ministre de l’industrie dans un communiqué de presse en date du lundi 31 décembre 2018. « Le passage à la phase opérationnelle de cette industrie a été rendue possible grâce aux efforts des autorités de la 7ème République au premier rang desquelles le Président de la République Son Excellence Issoufou Mahamadou ainsi qu’à ceux des investisseurs nigériens qui ont relevé tous les défis financiers, technologiques et humains inhérents à un tel projet », explique le même communiqué.

Avec une capacité de production de plus de 650 000 tonnes de ciment par an et une capacité de 2000 tonnes par jour ainsi que sa proximité des différents marchés, la société Malbaza Cement Company, indique le communiqué de presse du ministère de l’Industrie, va couvrir désormais 80% du marché domestique. Construite sur périmètre d’un km2 et entièrement financée par des capitaux nigériens, cette société entend mettre à la disposition des consommateurs nigériens un produit de qualité et fabriqué avec des équipements de « classe A ». Le cout de la tonne du ciment produit sera nettement inférieur à celui du ciment importé.

En matière d’emploi, la SMCC qui fait déjà appel à des milliers de famille pour l’approvisionnement en gypse et employant actuellement 347 salariés dont 276 Nigériens, envisage le recrutement de 50 à 100 nouveaux agents, « essentiellement des jeunes ingénieurs nigériens », apprend-on.

question de l’emploi, la société dispose actuellement de 347 salariés dont 276 nigériens. Elle envisage le recrutement de 50 à 100 nouveaux agents essentiellement des jeunes ingénieurs nigériens a précisé le patron de la société. En termes d’emplois indirects, la politique de la société consiste à privilégier la main d’œuvre locale. C’est donc ainsi qu’elle fait appel au service des milliers de familles pour l’approvisionnement en gypse.

Au cours de son périple à l’intérieur du pays, le Premier ministre, chef du gouvernement a effectué plusieurs visites dans les régions de Tahoua et de Dosso. SE Brigi Rafini et la délégation qui l’accompagne se sont rendus à la société de cimenterie de Malbaza. Ce grand complexe industriel flambant neuf enfin sorti de terre et ce grâce à la volonté et la persévérance d’un nigérien en la personne de M. Ibrahim Idi Ango. En effet, le projet a connu beaucoup péripéties avec les anciens partenaires qui ont émaillé son évolution. Construite sur un périmètre d’un km2, la cimenterie de Malbaza est entièrement financée par des capitaux nigériens et de ce fait il est le plus grand complexe industriel exclusivement nigérien. En plus tous les matériaux nécessaires à la production du ciment sont disponibles au Niger.

Avec une capacité de production de 2000 tonnes/jour, la société de cimenterie de Malbaza entend mettre à la disposition des consommateurs un produit de qualité fabriqué avec des équipements de pointe dits de « classe A », entièrement automatisé. Tous les travaux sont terminés et l’usine est d’ores et déjà prête à démarrer, mais les techniciens procèdent à de petits réglages, qui sont nécessaires car, une fois lancés certains gros engins ne doivent plus s’arrêter a expliqué M. Idi Ango. C’est pourquoi, toutes les mesures sont à prendre, tous les détails sont d’une grande importance avant le lancement effectif au plus tard en décembre 2018. S’agissant de la capacité de production, le PDG a indiqué qu’elle couvrira 80% des besoins nationaux. Il a affirmé que le coût de la tonne du ciment qui sortira de la SCM sera au moins égal à celui du ciment importé.

Quant à la question de l’emploi, la société dispose actuellement de 347 salariés dont 276 nigériens. Elle envisage le recrutement de 50 à 100 nouveaux agents essentiellement des jeunes ingénieurs nigériens a précisé le patron de la société. En termes d’emplois indirects, la politique de la société consiste à privilégier la main d’œuvre locale. C’est donc ainsi qu’elle fait appel au service des milliers de familles pour l’approvisionnement en gypse. Et il en sera de même pour le transport qui nécessitera 50 à 60 camions par jour. Après avoir suivi avec beaucoup d’intérêt l’exposé du Président Directeur général de la société de cimenterie de Malbaza, le Premier ministre a salué le courage et la détermination du PDG qui n’a rien lâché malgré les vicissitudes pour concrétiser ce projet dont tous les Nigériens doivent en fiers. Il l’a vivement félicité et souligné que la société mérite tout le soutien et l’accompagnement de l’Etat. La visite du complexe bâti sur un km2 a permis au Premier ministre de voir de plus près toutes les prouesses technologiques de la cimenterie.

Almoustapha Aboubacar

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR