‘’Je suis en mission de la République et je ne trahirai pas la confiance placée en moi par le Président de la République pour faire de cette société, le leader des sociétés de télécommunications au Niger’’ a déclaré Dr Abdou Harouna, DG de Niger Télécoms à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animée  mardi dernier.

Le mardi 15 décembre 2019, face à la presse, le Directeur Général de Niger Télécoms, Dr Abdou Harouna, a présenté le bilan annuel des activités de Niger Télécoms au titre de l’année 2017-2018 ainsi que les activités prévues en 2019. Il est de tradition, selon Dr Abdou Harouna, en début de chaque année, Niger Télécoms se fait l’obligation de s’adresser à sa clientèle pour parler de ses réalisations au cours de l’année écoulée, notamment dans les domaines technique, commercial, managérial et  financier.

S’agissant du domaine technique, les actions réalisées portent sur la finalisation de l’installation des 42 BTS 3G et 92 BTS 2G du projet EXIMBANK dont leurs mises en service a été effective en 2018 avec le lancement de la 3G ; la  mise en ligne de Télé Sahel et la Voix du Sahel en partenariat avec l’ORTN et 3STI technologie ; l’optimisation des équipements techniques et augmentation de la bande passante Pop vers les routeurs et firewall de 1Go à 10Go ; le déploiement du WIFI dans les grands centres urbains et places publiques ; la poursuite de l’amélioration de la qualité des produits et services en fibre optique.

Dans le domaine commercial, le lancement commercial de la 3G TURBO ; le lancement commercial de FACHI le premier site ‘’Village Intelligent’’ de l’ANSI ; la création d’un centre d’appels (call center) de dernière génération ; l’installation d’une plateforme de SIM registration qui permet l’identification et l’activation instantanée des nouveaux numéros ; le déploiement d’un système E-money de Niger Télécoms ; l’établissement et la finalisation du roaming international avec plus de 600 destinations ; installation et finalisation d’une plateforme SMS international ; le réaménagement des tarifs de l’ADSL qui s’est traduit par une augmentation de débit sans changement de prix ; organisation des campagnes de sponsoring autour des grands évènements nationaux ; la forte présence visuelle de Niger Télécoms et la création de plusieurs centaines de point de vente.

Sur le plan managérial, il s’agit de la mise en place d’un progiciel de gestion intégrée assurant la gestion des RH, des achats et des finances ; l’élaboration et l’adoption au conseil d’administration d’un plan stratégique de NT 2019-2023 ; l’élaboration d’un draft de plan social toujours en discussion au sein du conseil d’administration ; l’élaboration et soumission à l’ARCEP des dossiers d’obtention des licences 4G ; l’élaboration de plusieurs dossiers de recherche de financement ; l’élaboration des textes règlementaires portant création du comité d’entreprise ; régularisation de la situation administrative et de la carrière de 82 agents par une opération de reclassement permettant ainsi d’épargner Niger Télécoms des litiges et autres conflits sociaux.

En ce qui concerne le domaine financier en 2018, Niger Télécoms a effectué les réalisations suivantes : Un chiffre d’affaires réalisé de 39,593 milliards contre 33 milliards en 2017, soit un taux d’accroissement de +19,64%, comparé à 24,741 milliards en 2016 avant la fusion ; un résultat net opérationnel de 3,328 milliards pour un objectif de 2,471 milliards soit 34,68% de plus que prévu, comparé à 2,400 milliards en 2017 et moins (-291) millions en 2016 avant la fusion ; entre 2017 et 2018 nous avions payé plus de 25 milliards de dettes et arriérés d’impôt ; le montage et l’élaboration du dossier de financement du projet EXIMBANK phase 2 pour une enveloppe de 129 millions de dollars US qui va permettre l’extension du réseau GSM et l’acquisition de beaucoup d’autres équipements et solutions techniques ; la recherche et la poursuite des négociations d’un financement permettant d’investir pour assurer la densification de la ville de Niamey et les grands centres urbains de l’intérieur du pays ;  la recherche et la poursuite des négociations pour l’obtention de la garantie sur les projets inscrits au PDES en 2017 d’un montant de 290 millions de dollars US pour l’extension du réseau GSM et le backbone national et international en fibre optique.

En terme d’activités prévus en 2019, il s’agit également de l’acquisition de la licence 4G ; l’acquisition de la plateforme de revenue assurance et fraude management ; construction du siège de Niger Télécoms, l’extension de la fibre optique sur plusieurs kilomètres et bien d’autres projets.

S’agissant des questions des journalistes sur la divergence entre le Directeur Général et les structures syndicales. «  Comme tous les nigériens je les ai vus un beau jour à la télé en train de critiquer la personne du Directeur Général et de sa gestion », a répondu Dr Abdou Harouna. Il a ensuite ajouté : « quand il y a un problème, quelle que soit l’organisation, les syndicats d’abord réclament quelque chose, ils font une plateforme revendicative et on cherche à rencontrer l’administration immédiate. Cela n’était pas le cas, moi tous ceux que j’ai vu, ce sont mes collègues à la télévision en train de me critiquer sur des sujets qu’eux-mêmes maitrisent ». Pour lui, à la date d’aujourd’hui, il n’a reçu aucune plateforme revendicative du syndicat, aucune demande de réunion du syndicat.

Dr Abdou Harouna s’est également adressé à ses collègues en ces termes : « nous avons une mission extrêmement difficile et critique devant nous. C’est une charge énorme, une société d’Etat qui était malade, que nous sommes en train de redresser. Nous avons besoin de nous tendre la main. S’il y a des problèmes, les linges sales se lavent en famille pas sur les médias ». Le DG de Niger Télécoms a conclu en déclarant : « Je en mission de la République et je ne trahirai pas la confiance placé en moi par le Président de la République pour faire de cette société, le leader des sociétés de télécommunications au Niger ».

Souleymane Azahi

Niger Inter

GRATUIT
VOIR