Le Mouvement national pour la société de développement (MNSD-Nassara) a tenu le 23 mars dernier à Tahoua, les assises de son 9ème Congrès ordinaire, placé sous le thème : « Rassembler, pour renforcer l’Unité Nationale ». À l’issue de deux jours des travaux, les congressistes, à l’unanimité, ont investi le président Seini Oumarou, candidat du parti à l’élection présidentielle de 2021. De même, ils l’ont reconduit à la présidence du MNSD-Nassara pour un nouveau mandat.

Procédant à l’ouverture du congrès, le président du parti a abord rappelé le contexte politique dans lequel le MNSD-Nassara tient son 9ème Congrès ordinaire dans la belle cité de l’Ader, toujours à « l’allure de Sakola ». « Notre Congrès se tient donc au sortir d’un long et harassant processus de renouvellement de ses instances qui a été l’occasion, par moments et par endroits, d’âpres luttes entre militants, tous habités par une même et farouche détermination à occuper de hautes fonctions dans les différents organes du parti », a indiqué le président Seini Oumarou. Toutefois, devait-il souligner, « loin de constituer des motifs de dislocation du parti, comme l’ont prédit ou souhaité certains esprits de mauvaises augures, ces remous ne sont que la manifestation d’un plus grand engagement des uns et des autres et d’une plus grande vitalité retrouvée du parti, qui a eu comme corollaire, l’exacerbation des ambitions, somme toutes normales, dans un jeu démocratique et surtout dans un parti de masse ».

L’occasion pour Seini Oumarou de rappeler aux militants que « l’expression d’une ambition, aussi légitime soit-elle, ne saurait transgresser les intérêts supérieurs du parti et du pays » avant d’appeler chacun d’entre eux d’« éviter tout ce qui peut diviser pour ne prendre en considération que ce qui nous rassemble car notre union est notre force, notre cohésion est notre puissance et notre solidarité constitue notre moteur ». D’où le choix du thème « Rassembler, pour renforcer l’Unité Nationale ».

Pour le président Seini Oumarou, le choix du thème de ce Congrès s’explique par la volonté du parti à « lancer la réflexion pour la réhabilitation de certaines des valeurs fondatrices de notre parti, malheureusement mises à mal ces dernières années, soit par nos propres comportements, soit du fait des contingences imposées par l’histoire politique récente de notre pays ». L’objectif étant de « remédier rapidement par un retour rapide aux valeurs cardinales et originelles du parti ». Abordant la situation politique nationale, Seini Oumarou a relevé qu’elle « reste encore marquée hélas, par les stigmates des dernières élections et la persistance de certaines tensions sociales », d’où son appel à « la responsabilité de tous les acteurs sociaux, afin de recentrer leurs actions autour des valeurs de la République pour continuer à consolider notre démocratie, gage du renforcement de l’Unité Nationale ». il a ensuite rappelé que le MNSD a toujours été un parti de paix qui place les intérêts de la nation au dessus de toute autre considération. Même lorsqu’il était à l’opposition, « le MNSD incarnait une opposition institutionnelle responsable, qui s’était imposé des méthodes de lutte démocratique, rejetant la violence politique sous toutes ses formes, comme moyen d’accéder au pouvoir » a-t-il déclaré. Raison pour laquelle, a-t-il ajouté, « le parti s’est toujours positionné comme une organisation très soucieuse de la création de toutes les conditions nécessaires à un meilleur ancrage de la cohésion et de la concorde nationales, socles indispensables au raffermissement de la démocratie et à toute œuvre de développement ».
C’est pourquoi, le MNSD-Nassara, « fidèle à ses engagements, assume avec responsabilité, la décision de son ralliement à la main tendue du Président de la République, car cette adhésion est motivée par une profonde conviction que notre parti peut contribuer à assurer la stabilité des institutions et permettre au pays de poursuivre dans la sérénité, sa longue et difficile marche vers le progrès » a-t-il souligné. Seini Oumarou s’est félicité aussi de « l’excellence de la collaboration entre notre parti et tous les autres partis de la mouvance présidentielle, en particulier avec le PNDS Tarraya dans le cadre de l’exercice du pouvoir d’Etat », avant de souhaiter « un plus grand rapprochement entre les filles et les fils de notre pays et une plus grande décrispation du climat social et politique de manière à éviter à notre pays, tout risque de dérapage ».

Evoquant les échéances électorales de 2021, Seini Oumarou a d’abord félicité le président Issoufou Mahamadou qui a « pris solennellement et à maintes occasions, l’engagement de quitter le pouvoir au terme de ses deux mandats et après des élections libres, crédibles et  transparentes ». Un engagement fort, a-t-il dit, qui prouve si besoin en est, « sa trempe d’Homme d‘Etat, soucieux de la consolidation de notre démocratie ».

La concrétisation d’un tel engagement, a poursuivi le président du MNSD-Nassara, « en plus de consacrer la première transition démocratique civile et paisible dans notre pays, devrait finir de lancer notre pays sur la voie d’une stabilité durable, condition nécessaire au succès de toutes les entreprises de développement ». Il a de ce fait « insisté sur le concours nécessaire de tous les acteurs du processus électoral, pour réussir à franchir ce passage obligé vers la paix sociale et la réconciliation de tous les nigériens », puis de réaffirmer « l’engagement solennel pris par le MNSD-Nassara de s’investir pleinement dans cette entreprise de salut national, tout en  rassurant toutes les militantes et tous les militants, quant à sa ferme résolution de présenter des candidats sérieux et loyaux à toutes les échéances électorales, à savoir locales, législatives et présidentielle ».

Pour ce faire, il a attiré l’attention du gouvernement et de la CENI sur l’impérieuse nécessité de l’adoption d’un code électoral consensuel d’une part, et d’autre part du respect scrupuleux du chronogramme des élections, afin de prévenir tout dérapage, eu égard aux exigences de la Loi fondamentale et de nos dispositions légales et réglementaires. Quoi qu’il en soit, a-t-il fait remarquer, « il est crucial pour l’avenir de notre pays, que les élections générales prochaines concourent à ramener la sérénité et la confiance entre les filles et les fils de notre pays, donc à assurer une réconciliation durable entre nigériens, de quelque bord qu’ils soient ».

Par rapport à la situation sécuritaire nationale, Seini Oumarou a appelé les nigériens à rester « soudés et vigilants car si cette situation déjà précaire devrait se compliquer et si la tranquillité relative qui règne dans notre pays, malgré un environnement sous régional et régional plein de périls, venait à se détériorer, notre pays serait alors exposé à de graves dangers aux conséquences inimaginables ». C’est pourquoi, tout en saluant les efforts et les énormes sacrifices des forces de défense et de sécurité, a-t-il dit, « j’appelle au nom du MNSD-Nassara, le gouvernement à plus d’abnégation dans la lutte contre toutes les formes d’insécurité et les citoyens à plus de vigilance pour déjouer toute tentative de perturber l’ordre sécuritaire et social ».

 Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR