Du 04 au 05 mars 2019, un atelier de formation sur la Sécurité et l’Etat de droit  à l’attention des élèves officiers de l’EFOFAN et des jeunes officiers des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) se tient à l’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Nigériennes  de Tondibiah (EFOFAN). Cet atelier est initié par le Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) avec l’appui du Programme SIPODI de la fondation Konrad Adenauer.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Chef d’Etat-major des armées/adjoint, le Général de Brigade Ibrah Boulama, en présence du  Directeur du CNESS, le Colonel Mahamadou Seidou Magagi, du Directeur du programme SIPODI, Représentant la fondation Konrad Adenauer, M. Tinko Weibezo et du Commandant de l’EFOFAN, le Colonel Abdoulhassane Bello

Dans son mot de bienvenue, le Chef d’Etat-major des armées/adjoint, le Général de Brigade Ibrah Boulama a d’abord présenté sa profonde gratitude au Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) et la fondation Konrad Adenauer pour avoir initié cette formation. Pour lui, cette rencontre d’échanges permettra aux jeunes  officiers de mieux connaitre leurs droits et devoirs en vue de remplir leurs missions dans un cadre légal et règlementaire dans l’intérêt du peuple souverain.

L’objectif de cet atelier, selon le Directeur du CNESS, le Colonel Mahamadou Seidou Magagi est de sensibiliser les élèves officiers de l’OFOFAN et les jeunes officiers FDS sur le rôle des forces armées et de sécurité publique dans une société démocratique. Tout en soulignant que   le présent séminaire offre l’opportunité d’accéder aux connaissances les plus récentes sur la sécurité et l’Etat de droit.

Le Directeur du CNESS  a aussi rappelé que la formation des civils et militaires constitue un des trois axes du plan d’orientation stratégique du CNESS pour la période 2017-2019, avec l’axe développement des capacités institutionnelles et l’axe développement des études et la recherche.

En prenant la parole, le Directeur du programme SIPODI, Représentant la fondation Konrad Adenauer a déclaré que : « Les défis sécuritaires auxquels nos Etats sont confrontés exigent que vous soyez suffisamment formés, suffisamment sensibilisés sur les enjeux et sur la nécessité pour vous d’être des officiers exemplaires, des soldats aptes à défendre la paix, l’Etat de droit et la démocratie ». Il   a également salué l’inestimable contribution des autorités politiques et militaires nigériennes à cette œuvre d’intérêt commun.

Il faut noter que ce séminaire de formation a été rendu possible grâce au  financement  de la fondation Konrad et son programme SIPODI.

Azahi Souleymane

Niger Inter

GRATUIT
VOIR