Monsieur le Secrétaire général adjoint du ministère de l’intérieur,

Excellence, Monsieur le Représentant de l’USAID Niger ,

Madame la Représentante du programme, Partenership for Peace

Mesdames, Messieurs,

Chers collègues,  Chers participants,

Mes premiers mots seront pour remercier Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses qui a bien voulu rehausser de sa présence effective la cérémonie d’ouverture de cet atelier consacré à la validation du Lexique relatif à la terminologie à utiliser en matière de Radicalisation et d’Extrémisme Violent dans l’espace du G5 Sahel. Sa présence malgré un Agenda extrêmement chargé nous réconforte et nous encourage dans les efforts que nous menons pour prévenir et lutter contre l’extrémisme violent dans notre région.

Je voudrais également exprimer toute ma satisfaction pour la qualité de la collaboration entre le G5 Sahel et l’US AID à travers le Projet P4P. Il me plait tout particulièrement de saluer la présence parmi nous en cette circonstance de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur………

Mesdames, Messieurs,

Les moins avertis d’entre nous pourraient  penser que le travail que nous faisons là est superfétatoire ou qu’il présente peu d’intérêt. Il se trouve qu’en y regardant de près l’exercice est au contraire de la plus grande utilité.

En effet en matière de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent certains ont pu dire que les actions ont précédé la connaissance du phénomène. On pourrait ajouter que la terminologie et le vocabulaire pour en rendre compte sont aussi à l’état de balbutiement. Un seul exemple pour illustrer mon propos : le mot Jihâd est l’un des aspects les plus mal compris et les plus déformés de l’Islam. Il existe certains Musulmans qui exploitent ce concept et qui en font un mauvais usage afin de parvenir à leurs fins politiques. Il y a beaucoup de non-Musulmans qui comprennent mal cette notion. D’autres non-Musulmans en donnent une interprétation déformée afin de discréditer l’Islam et les Musulmans.

Le Jihâd n’est pas du terrorisme contrairement à beaucoup d’idées répandues de nos jours.

Le vocabulaire utilisé pour parler de ces questions est ambivalent, polysémique, très souvent tendancieux quand il n’est pas stigmatisant.

L’interprétation variée des différentes terminologies liées au terrorisme, à la radicalisation et à l’extrémisme violent, a rendu encore plus complexes les échanges entre les journalistes, les institutions internationales, les acteurs politiques etc… Plusieurs dénominations peuvent définir une même réalité, et d’autres poussent aux stéréotypes et aux préjugés contre des sociétés, des communautés, des cultures et /ou des religions. Tout cela représente un frein à une bonne communication, donc au vivre ensemble.

Aussi on ne peut que se féliciter d’une initiative consistant à réaliser un Lexique terminologique sur la Radicalisation et l’Extrémisme Violent dans l’espace du G5 Sahel dont le but est de fluidifier et de faciliter la communication dans l’espace du G5 Sahel à travers la promotion de termes et vocables appropriés.

Je vous invite donc à vous investir tous pour faire de notre Lexique un Document de référence sur les questions de Radicalisation et d’Extrémisme Violent, domaine qui reste encore à connaître, et qui a besoin d’outils efficaces pour l’analyser, l’interpréter, pour tout simplement en rendre compte.

Votre travail sera d’autant plus facilité que le projet de lexique qui vous est soumis est de bonne facture ; permettrez-moi  au passage de remercier vivement le consultant  et toute l’équipe d’encadrement de la Cellrad et de P4P  qui l’a accompagné tout au long du processus d’élaboration de ce document qui constitue une excellente base de travail.

Je voudrais avant de terminer mon propos adresser encore une fois nos sincères remerciements à partenership for peace à travers lui à l’USAID pour la qualité de notre coopération et  pour son soutien constant à nos initiatives.

Nous réitérons au Gouvernement nigérien tous nos remerciements pour sa constante sollicitude et pour son accompagnement sans faille.

Il ne me reste plus qu’à souhaiter pleins succès aux travaux de l’atelier de validation du Lexique du G5 Sahel en matière de Radicalisation et d’Extrémisme Violent.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Niger Inter

GRATUIT
VOIR