Le jeudi 25 Avril 2019, le Président de la République Issoufou Mahamadou s’est rendu à Filingué afin de présider la cérémonie officielle d’inauguration des routes Balleyara-Filingué et Filingué-Abala-Sanam. Au niveau des localités traversées, les populations sont sorties en masse pour l’accueillir dans la joie et l’allégresse. Le grand enthousiasme avec lequel elles l’ont acclamé, à chaque fois qu’il ait marqué une halte pour les saluer, est un témoignage de toute leur reconnaissance à son égard, lui qui leur a toujours tenu sa promesse dans tous les domaines.

En effet, que ce soit dans le domaine de l’accès à l’eau potable et à la santé, le développement de l’agriculture et de l’élevage dans le cadre de l’Initiative 3N, l’éducation de qualité, mais aussi dans le domaine de la construction des infrastructures structurantes, le Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou mène en permanence des efforts colossaux pour le bien-être de nos populations.

Arrivée sur place à Filingué, il a été accueilli par le Président de l’Assemblée Nationale, Ousseini Tinni, des Président des Institutions de la République, des membres du Gouvernement,  des Représentants des Partenaires Techniques et Financiers, des autorités administratives et coutumières de la Région de Tillabéry et une population venue nombreuse.

La cérémonie officielle d’inauguration, quant à elle, a été marquée par de nombreuses allocutions. Ainsi, se sont succédés sur la tribune, le Maire de la ville de Filingué, le Gouverneur de la région de Tillabéry, le Représentant des bailleurs de fonds, l’Ambassadrice Chef de la Délégation de l’Union Européenne et le Ministre de l’Equipement.

Toutes ces personnalités ont loué l’importance des infrastructures qui viennent d’être construites et salué l’engagement du Chef de l’Etat à doter le Niger de routes qui permettront de relier toutes les régions.

En effet, ces routes constituent un véritable gage de développement pour notre pays et un facteur d’unité entre nos populations et permettent, pour le cas spécifique des tronçons Balleyara-Filingué et Filingué-Abala-Sanam de faire la jonction entre les régions de l’ouest et celles du nord nigérien.

Après avoir accompli le geste symbolique d’inauguration, c’est-à dire, la coupure du ruban, le Président de la République a indiqué que « c’est une autre promesse très importante que nous venons de tenir. Il s’agit de ce tronçon de l’axe Niamey-Agadez, mais qui, pour l’instant, est limité à Balleyara-Filingué-Abala-Sanam. Il reste, bien entendu, que les efforts vont se poursuivre et très prochainement, on fera l’axe Sanam-Tahoua qui permettra de faire la jonction avec la RTA (Route Tahoua-Arlit). Nous allons poursuivre les efforts pour réaliser les promesses que nous avons faites au peuple nigérien. En particulier dans le Région de Tillabéry, en ce qui concerne les infrastructures, nous prévoyons dans les prochains mois, le lancement de la route Banibangou-Balleyara qui est, aussi, un axe extrêmement important. Ces efforts vont se poursuivre aussi bien sur le plan des infrastructures que dans les autres domaines du Programme de Renaissance, comme la sécurité (on sait que la Région de Tillabéry a des problèmes sur ce plan comme la Région de Diffa, nous allons continuer à faire des efforts afin de créer les conditions de sécurité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire nigérien), la renaissance culturelle, le renforcement de la démocratie,  l’initiative 3N, la promotion de l’éducation et de la santé, l’accès à l’eau pour les populations, la création d’emploi pour les jeunes », etc.

La route Balleyara-Filingué, longue de 83 Km, a été réhabilitée grâce aux fonds BOAD (Banque Ouest Africaine de Développement) (59,32%), BIDC (Banque Islamique de Développement et de Commerce) (8,06%) et Etat du Niger (32,62%), alors que celle qui conduit de Filingué à Sanam en passant par Abala et qui fait 125 Km, a été littéralement construite et bitumée sur un financement du 10ème FED (Fonds Européen de Développement). Les deux tronçons constituent un maillon de la grande route transsaharienne qui va de Niamey jusqu’à la frontière algérienne ou, pour prêter le mot de Mme Denisa Elena Ionete, l’Ambassadrice Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Niger, « jusqu’à Djibouti à la Corne de l’Afrique ».

Dans les localités traversées par la route Balleyara-Filingué, il est prévu, en termes de mesures sociales et environnementales, la réalisation de cinq (05) forages hydrauliques, la plantation de 3000 arbres au niveau des agglomérations, l’installation de 288 candélabres au niveau desdites agglomérations, la construction de 14,41 km de pistes d’accès à certains villages, la fixation de 40 hectares de dune, la construction de 2 postes de sécurité au début et à la fin du projet. Il faut noter aussi que 2 classes et un logement pour le Directeur de l’école primaire de Diktan sont  offerts par le groupement d’entreprises chargé des travaux de la réhabilitation de ce tronçon, c’est-à dire SOBMTI-SOBATRAP. Le coût global des travaux de reprise de la route Balleyara-Filingué est estimé à près de 11,2 Milliards de Francs CFA.

En ce qui concerne l’aménagement et le bitumage de la route Filingué–Abala–Sanam dont le coût total s’élève à plus de 35 Milliards de Francs CFA, il a été procédé, dans le même cadre, à l’aménagement d’une bretelle vers Toukounous sur une longueur de 5,6 km, l’aménagement de la traversée d’Abala sur une longueur de 3,5 km, des travaux d’assainissement de divers fossés, la réalisation de 144 ouvrages hydrauliques type dalots-cadres, la signalisation, les équipements de sécurité et l’éclairage public photovoltaïque (50), l’aménagement de 34 km de pistes rurales.

Sans oublier la construction de 5 km de piste allant à Fakey, en prenant comme origine le PK 7+164 à Filingué, 11 km de piste conduisant à Terbiet, prenant comme origine le PK 66+700 à Abala, 18 km de piste menant à Abarey, prenant comme origine le PK 103+000 à Dan Marké.

En outre, les aménagements connexes suivants ont été réalisés : il s’agit de la construction de deux centres de santé intégré (CSI) du type II à KorenSania et à Fartal, de 1270 ml de clôtures (CEG de Talcho et l’école de Sanam), de deux blocs de trois salles de classes aux écolesde Solowa et de Magaria), du renforcement de l’accès à l’eau potable (6 forages équipés à Koren Sania, Dan Banguirou, Badandan, Abala, Konjimit et Alléla).

Bassirou Baki Edir

© NigerInter.com

Niger Inter

GRATUIT
VOIR