Un camion-citerne rempli de l’essence s’est renversé au quartier aéroport de Niamey dans la nuit du 5 au 6 mai avant de prendre feu.

Il s’agit d’un camion-citerne transportant de l’essence qui devait se garer mais qui a eu quelques difficultés.  « Il y avait une pente au moment où il devait se classer et a dû se renverser. L’essence s’est mise à couler comme en pareille circonstance, des personnes nombreuses parfois à motos sont venues siphonner l’essence. Malheureusement l’un des motocyclistes n’a pas éteint sa moto. Il a y eu une étincelle qui a dû provoquer une déflagration très forte et c’est comme ça que l’incendie est partie », a expliqué à la presse le ministre de l’Intérieur Bazoum Mohamed qui a fait le déplacement du lieu de sinistre aux côtés du Premier ministre Brigi Rafini, en présence du ministre de la Santé publique Dr Idi Illiassou Maïnassara.

Le bilan est lourd : 55 morts complètement calcinés et 37 blessés dont la plupart dans un état très grave, avec des brûlures de deuxième et troisième degré, qui ont été acheminés à l’Hôpital National, l’Hôpital de Lamordé et  même au niveau de l’Hôpital Général de Référence. « Il y a des corps littéralement calcinés et sur lesquels on ne peut faire aucun travail d’identification qui sont les plus nombreux », a dit le ministre de l’Intérieur. La prompte intervention des éléments des sapeurs pompiers appuyés d’autres forces ont pu circonscrire le feu.

Le Premier ministre a rassuré que l’Etat prendra entièrement en charge les blessés et le ministre de l’Intérieur a indiqué que des mesures seront prises pour éviter ces genres d’accident.

Almoustapha Boubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR