Le vendredi dernier, la tentative d’assassinat de l’étudiant nigérien Ismaël Abdoulaye Bissala a fait le buzz des réseaux sociaux nigériens où plusieurs internautes ont exprimé leur indignation à l’encontre de ce crime odieux. Vivement que justice soit rendu à notre compatriote car rien ne saurait justifier une telle barbarie.

Les bourreaux d’Ismaël Abdoulaye Bissala l’auraient laissé pour mort en l’imputant d’un œil en endommageant l’autre, apprend-on. Selon le ‘’Journal le Gardien’’, « L’étudiant Nigérien Ismaël Abdoulaye Bissala a été victime d’une tentative d’assassinat dans sa chambre à Lomé au Togo par ses voisins de maison.  D’après les informations à notre possession, tout est parti suite à une causerie religieuse, lui Ismael défendait sa religion musulmane et ses voisins de maison y compris le propriétaire de la maison tous animistes critiquaient l’islam et jusqu’à reprocher Ismael de les déranger par ses lectures coranique ». Et notre confrère Le Gardien de préciser : « Ces derniers l’ayant pris pour mort après l’avoir extirpé un œil et endommagé l’autre, ils ont ensuite cherché à l’égorger. Après avoir commis leur forfait, ils le pensaient mort après ils étaient partis annoncer son assassinat par des malfrats à la police. Par la grâce d’Allah qui lui a sauvé la vie et lui a permis de dénoncer ses agresseur ».

Une autre source qui nous a contactés depuis le Ghana nous a confié: « Effectivement, l’étudiant est inscrit à Lomé au Togo et non au Bénin. L’agression a eu lieu à Aflao en territoire ghanéen. La situation de l’étudiant agressé est constamment suivi par notre Ambassadeur au Ghana Dr Alhousseini qui échange en permanence avec les parents de la victime ».

Contacté par nos soins, l’acteur de la société civile Dambagi Son Allah nous a confié : «  Mon sentiment par rapport à cet acte odieux est un sentiment d’indignation,  d’amertume et de regret pour la jeunesse  Africaine. Surtout dans un monde estudiantin. Pour que  justice  soit rendue nous demandons aux deux pays de se tenir mutuellement informer à travers leurs autorités compétentes et engagées une information  et une   poursuite  judiciaires contre ses assassins criminels sans foi ni loi ». Et Son Allah appelle : « L’USN et tous les acteurs sociaux à signer une pétition pour que justice soit rendue » tout en dénonçant ‘’la violence en milieux universitaires, ces milieux qui doivent être une référence par excellence du savoir et de la paix et non le contriare’’, a-t-il déploré.

Dambagi Son Allah a également ‘’salué  et encourager nos  ambassades du Niger au Ghana et au Togo de la promptitude  avec laquelle elles ont contribué à sauver la vie à notre compatriote’’.

EMS

Niger Inter

GRATUIT
VOIR