La vigilance, le professionnalisme et l’engagement de nos Forces de défense et de sécurité (FDS) ont permis, une fois de plus, de sauver de nombreuses vies et d’éviter un massacre à Diffa.

En effet, plusieurs attentats planifiés par des terroristes de Boko Haram pour le dimanche 2 juin dernier dans la vielle de Diffa ont été déjoués par nos FDS.

Une prompte réaction qui a permis d’éviter, en cette veille de fête de Ramadan, un nouveau deuil national au peuple nigérien, car de ces attentats, Dieu seul sait combien seront les victimes. D’abord, c’est la police nationale de Diffa qui procéda à l’interpellation de deux éléments de Boko Haram qui, selon de sources sécuritaires, avaient pour cibles, les certains lieux de cultes, bien identifiés dans la ville.

Une perquisition aurait été effectuée chez un des complices de la secte Boko Haram à Diffa, ce qui a permis à la police de saisir des ceintures d’explosifs qui devaient servir à commettre des attentats aux lieux indiqués.

Dans la même journée de ce dimanche 2 juin, des éléments de Forces de sécurité ont réussi à neutraliser un kamikaze qui tentait de faire exploser une cuve d’essence au dépôt de la SONIDEP de Diffa.

Là aussi, c’est une catastrophe qui a été évitée de justesse, tout comme cette autre action terroriste qui a visé l’aéroport de Diffa, le même jour. S’agissant de ce dernier cas, les deux kamikazes qui devaient attaquer l’aéroport en faisant exploser leurs charges ont été abattus par des Forces de sécurité.

Ces dernières maintiennent la surveillance sur l’ensemble de la région, surtout en ces temps où le niveau de l’alerte a augmenté. Une vigilance qui mérite d’être renforcée non pas à Diffa seulement, mais dans tous les grands centres urbains du Niger.

Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR