Le 18 Juillet 2019, s’est ouvert, à l’Hôtel Radisson Blu de Niamey, l’Atelier National Stratégique sur le Programme de Mobilisation des Eaux pour les Productions Agro Sylvo Pastorales. Plusieurs personnalités ont pris part à la rencontre, notamment, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Albadé Abouba, le Haut Commissaire à l’Initiative ‘’3N’’, Ali Béty, le Représentant Résident de la FAO au Niger, Attaher Maïga, le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité Publique et du Développement Durable, Almoustapha Garba, les Responsables des Institutions Internationales, les Partenaires Techniques et Financiers et de nombreux autres invités de marques.  

Des allocutions ont, d’abord, été prononcées par les Représentants de la FAO  et de la BAD au Niger à l’entame de ces assises avant que le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage qui présidait les travaux, n’ait pris la parole.

On retient dans le discours du ministère d’Etat que c’est dans le but d’accélérer le financement de l’Initiative ‘’3N’’ en général et le programme de mobilisation des eaux en particulier, qu’un Comité Interministériel d’Orientation de l’I3N a été mis en place. Au cours d’une des rencontres de ce comité, 3 priorités lui ont été définies par le Président Issoufou : la mobilisation des eaux, la maison du paysan et la protection et la restauration de l’environnement afin de préserver les bases productives.

D’après Albadé Abouba : « pour mettre en exécution ces directives, mon département ministériel a formulé, en juillet 2018, une requête de financement auprès de la FAO, pour solliciter une assistance technique afin de formuler un programme national de mobilisation des eaux pouvant fédérer les partenaires techniques et financiers qui s’étaient annoncés pour le financement du Plan de Développement Economique et Social du Niger (PDES) lors de la Table Ronde de Paris de décembre 2017 ».

En lien, donc, avec cette requête produite par son département ministériel, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, a indiqué que « la FAO s’est engagée en formulant un Programme de Coopération Technique (TCP) que nous mettons en œuvre dont la finalité est de disposer d’un programme de mobilisation et de valorisation des eaux pour lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle qui sera soumis à votre appréciation ».

S’adressant explicitement aux Partenaires Techniques et Financiers, il leur a rappelé que « lors de vos rencontres avec vos institutions, vous avez montré votre disponibilité à apporter l’assistance  nécessaire chacun dans sa zone d’intervention et selon vos approches. Vous avez également émis le besoin de coordonner les efforts, de renforcer les capacités de planification stratégique, d’harmoniser les approches afin de s’aligner aux priorités nationales ».

Albadé Abouba a, par après, émis le vœu que le « programme en formulation acquiert l’adhésion de tous les partenaires Techniques et Financiers afin de mobiliser les ressources financières nécessaires à sa mise en œuvre ».

  Avant de déclarer ouvert l’Atelier National Stratégique sur le Programme de Mobilisation des Eaux pour les Productions Agro Sylvo Pastorales, il a d’abord remercié et salué particulièrement la FAO pour son appui technique et financier dans la formulation de celui-ci.

En organisant ces assises avec ses partenaires au développement, c’est une façon pour notre pays de donner un coup d’accélérateur au financement des études et des réalisations de 400 ouvrages de mobilisation des eaux.  Des ouvrages qui, jusqu’en octobre 2018, n’ont pas trouvé de financement.

Bassirou Baki

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR