La 21ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) vient de s’ouvrir à Abidjan, ce vendredi 12 juillet 2019 à l’Hôtel Sofitel Ivoire sous la présidence de SEM Alassane Dramane Ouattara, président en exercice de l’UEMOA et président de la République de Côte d’Ivoire en présence des chefs d’Etats des pays membres.

Dans son discours d’ouverture, SEM Alassane Dramane Ouattara, a rappelé les faits saillants de la vie de l’Union sur les plans politiques, sécuritaire et économique. Au plan politique, il a évoqué la tenue des élections au Sénégal, au Bénin et au Togo dans un climat apaisé. Il a souhaité au nom de ses pairs ses chaleureuses félicitations au président Macky Sall du Sénégal pour sa brillante élection.

Au plan sécuritaire, le président Ouattara appelle à la coopération sécuritaire au sein de l’UEMOA en ce sens que ‘’le maintien d’un climat social apaisé et une meilleure coordination des efforts dans la lutte contre la radicalisation, le terrorisme et les conflits armés seront déterminants pour la promotion du développement des pays de l’Union’’. Au plan économique, il se félicite de la bonne perspective de l’UEMOA ces dernières  années au regard des performances enregistrées, ce qui traduit, selon lui, la bonne qualité des institutions communautaires. Le président Ouattara a appelé les Etats membres au respect des critères de convergence de l’UEMOA pour faciliter la bonne marche du processus de l’intégration.

Auparavant,  M. Romuald WADAGNI, président en exercice du Conseil des ministres,  Ministre de l’Economie et des Finances du Bénin avait brossé l’état des lieux  l’Union après avoir rappelé que : « La présente conférence s’ouvre au lendemain de la commémoration du 25ème anniversaire de l’UEMOA. C’est le lieu pour moi de saluer la vision éclairée des Pères Fondateurs de notre Union qui ont convenu de bâtir un espace de prospérité et de progrès, sur le fondement de la solidarité entre nos peuples et de la complémentarité de nos économies. »

Selon le président du Conseil des ministres : « L’activité économique est demeurée dynamique au sein de l’UEMOA au cours de l’année 2018. Pour la septième année consécutive, la croissance économique est restée largement au-delà de la barre de 6,0% en s’affichant 6,6% en 2018, comme en 2017. Cette performance est imputable notamment au renforcement de la production agricole et à la bonne tenue des activités dans tous les secteurs. »

 Il a précisé que le profil des finances publiques révèle des efforts de consolidation budgétaires dans tous les Etats membres de l’Union même si, selon lui, le défi majeur de l’Union demeure la convergence de nos économies au regard du respect des critères retenus dans le cadre du mécanisme de surveillance multilatérale.

Après la cérémonie d’ouverture, les chefs d’Etat et de gouvernement se réunissent à huis clos où ils examineront, entre autres, le Rapport sur l’état de l’Union en 2018, le Rapport général de la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires, édition 2018 ainsi que l’état de mise en œuvre des grands Chantiers  de l’UEMOA. En effet, dans le but de donner une impulsion politique de haut niveau à l’exécution des programmes communautaires, les Chefs d’Etat de l’Union prennent en charge les grandes questions à travers des Comités de Haut Niveau dont ils assurent la présidence. Il s’agit du Comité de Haut Niveau sur l’Energie, présidé par Son Excellence Monsieur Patrice TALON, Président de la République du Bénin ; le Comité de Haut Niveau sur le Financement des Economies, présidé par Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire ; le Comité de Haut Niveau sur la Sécurité Alimentaire, présidé par Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger ainsi que le  Comité de Haut Niveau sur la Paix et la Sécurité, présidé par Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal.

Pour rappel,  la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement (CCEG) est l’Organe suprême qui définit les grandes orientations de la politique de l’Union. Selon l’article 17 du TRAITE de l’Union, elle se réunit au moins une fois par an. La Conférence nomme les Présidents et les membres des Organes et Institutions de l’Union.

Ce 21ème Sommet a enregistré la présence des présidents : du Burkina Faso, du Benin, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Togo et le premier ministre de la Guinée Bissau.

Elh. M. Souleymane, envoyé spécial à Abidjan

Niger Inter

GRATUIT
VOIR