Le Samedi 27 Juillet 2019, en finale de la 2ème édition de la Coupe Unicef de Football Féminin U17, deux équipes de la Capitale, l’AS Garde Nationale et l’équipe du Centre de Formation en Football Atcha Académie, ont croisé le fer sur le terrain du Centre Technique National de la FENIFOOT.

Sous les vivats des spectateurs venus nombreux ce jour, les deux équipes ont fait une véritable démonstration de talent. Pendant les 60 minutes du temps règlementaire, aucun but, pourtant, n’a été enregistré de part et d’autre.

C’est seulement grâce aux tirs au but que l’équipe du Centre Atcha Académie est sortie gagnante du match. 4 buts marqués contre 3, a été le score qui a fait de cette formation sportive parrainée par le Général Seyni Garba, championne de la 2ème Coupe Unicef de Football Féminin U17.

En plus de la Coupe, elle s’est vue remettre une vingtaine de médailles d’or, 200000 F Cfa de l’Unicef et un jeu de maillots offert par de la Fondation Africa Sport. L’AS Garde Nationale qui n’a pas moins démérité pour avoir tenu tête à l’équipe victorieuse jusqu’aux tirs au but, s’en est sortie avec 20 médailles d’argent, 150000 F Cfa de l’Unicef et un jeu de maillots de la Fondation Africa Sport. Quant à l’équipe détentrice de la troisième place, c’est-à dire l’Akokan d’Arlit, elle, a reçu 20 médailles de bronze, 100000 F Cfa de l’Unicef et un jeu de maillots de la Fondation Africa Sport.

En dehors de ces prix remportés par les trois équipes, une somme d’un million de F Cfa leur a été offerte par Mme Ousseini Hadiza, Directrice de Cabinet Adjointe du Président de la République.  C’est donc,  respectivement, de 450000 F Cfa, 350000 F Cfa et 200000 F Cfa que les équipes, Atcha Académie, l’As Garde Nationale et Akokan d’Arlit, bénéficièrent de la part de la Directrice de Cabinet Adjointe du Président de la République.

En plus de la Représentante de l’Unicef, Mme Félicité Tchibindat et de la Directrice de Cabinet Adjointe du Président de la République, Mme Ousseini Hadiza, plusieurs autres personnalités étaient présentes quand se déroula cette finale de la 2ème Coupe Unicef de Football Féminin U17 parmi lesquelles on peut citer le DG de la SONIDEP, Ibrahim Nomao, le SG de la FENIFOOT, Slimane Mohamed, etc.

Un très joli match de football a, véritablement, été joué par les équipes finalistes de cette coupe. Des équipes qui, certainement, ont démontré que « tout comme les garçons, les filles peuvent devenir des sportifs professionnels », comme l’a si bien expliqué Mme Félicité Tchibindat, la Représentante de l’Unicef au Niger. D’après elle, « les filles peuvent devenir… des médecins, des avocates, des ingénieurs, de grands inventeurs technologiques, si elles disposent des mêmes chances que les garçons ».

Plus que le sport, l’organisation de ce tournoi « vise surtout à défier les stéréotypes qui cataloguent les filles comme moins aptes que les garçons. Le sport, tout comme l’éducation, peut aider les filles à se placer sur un pied d’égalité avec les garçons au sein de la société », a-t-elle précisé.

Ce tournoi de football féminin entre, il faut bien le dire, dans le cadre de nombreuses activités que l’Unicef est en train d’entreprendre dans le but de mettre fin aux mariages des enfants. C’est, donc, avec raison que Mme félicité Tchibindat rappela au public venu nombreux regarder le match que « beaucoup de filles voient leur enfance écourtée.  Plus de 3 filles sur 4 sont mariées avant l’âge de 18 ans, plus d’une fille adolescente sur 3 ont déjà un enfant ou sont enceintes ».

Elle n’a pas manqué, aussi, d’attirer l’attention sur un fait tout à fait manifeste : « une fille à qui on nie le droit à l’éducation est plus que vulnérable à la pauvreté, la faim, la violence, l’abus, l’exploitation et la mortalité maternelle – un legs qu’elle transmettra probablement à ses propres enfants ».

Pour remédier à  cette situation pas du tout reluisante, elle a souligné que le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance considère, « quand les filles jouent, quand les filles vont à l’école, quand les filles ne sont pas privées de leur enfance à cause du mariage, c’est le monde qui gagne ! »

Après la brillante allocution de Mme Félicité Tchibindat, le SG de la FENIFOOT, Slimane Mohamed et la Directrice de Cabinet Adjointe du Président de la République se sont, aussi, succédés à la tribune où tous ont salué cette initiative de l’Unicef et ont encouragé les filles à persévérer dans la pratique non seulement du football mais aussi de tous les autres sports pour montrer en face du monde qu’elles peuvent égaler les garçons dans tous les domaines.

Bassirou Baki

Niger Inter

GRATUIT
VOIR