Après la mise en place des comités départementaux du MAEP, la semaine dernière, la formation des Instituts Techniques de Recherche (ITR)  retenus pour la collecte des données a commencé le mardi 3 septembre dernier. Il s’agit de former ces ITR à la méthodologie d’évaluation du MAEP par des experts du MAEP continental.

Cette mission de formation des ITR est conduite par Jean Yves Adou, coordonnateur du  Niger au niveau du MAEP continental. La mission est composé des experts du MAEP venus d’Afrique du Sud, du Tchad et de la Côte d’Ivoire pour former les Instituts techniques de recherche qui doivent jouer ‘’un rôle central dans le processus du MAEP’’, comme l’a bien dit le président de la Commission Nationale de la Gouvernance du MAEP au Niger, Dr Maikolonché Mayaki.  ‘’Vous avez certes été choisis sur la base de vos compétences mais le MAEP a sa propre méthode’’, a déclaré le président de la CNG à l’endroit des participants membres des ITR. Quant Dr Rachel Mukanana du MAEP continental, elle a remercié les autorités du Niger notamment le Point focal du MAEP Niger et les commissaires de la  CNG pour leurs efforts dans la conduite du processus d’évaluation du Niger. Les ITR retenus doivent travailler sur 4 thématiques à savoir :        Démocratie et gouvernance politique ; Gestion et gouvernance économique ; Gouvernance des entreprises et Développement socio-économique.

Le MAEP est un instrument auquel adhèrent volontairement les États membres de l’Union Africaine (UA) dans le cadre d’une initiative d’auto-évaluation de leur gouvernance.

Le MAEP a pour finalité le développement et la diffusion des meilleures pratiques et la rectification des déficiences sous-jacentes en matière de processus de gouvernance et de développement socio-économique dans les États membres de l’UA.

Le but du MAEP est d’encourager l’adoption de politiques, normes et pratiques en vue de promouvoir la stabilité politique, une croissance économique élevée, un développement durable et une intégration économique sous régionale et continentale accélérée.

Le MAEP a pour principes de fonctionnement la transparence, la responsabilité et l’absence de toute pression et manipulation politique ou diplomatique.

L’évaluation de notre pays est résolument engagée par les plus hautes autorités de notre pays. Ainsi, le président de la République, SEM Issoufou Mahamadou entend présenter l’Evaluation du Niger devant ses pairs, incha Allah, en Janvier 2020.

EMS

Niger Inter

GRATUIT
VOIR