Les échos incessants d’un chaos à Niger Telecoms inquiète plus d’un citoyen. Après un briefing de la Direction Générale à notre demande, nous pouvons dire  qu’il y a anguille sous roche. Les nigériens sauront bientôt tout sur les raisons des attaques en règle dont cette société et son DG sont victimes, nous a confié Abdou Harouna.

Après avoir sauvé les deux sociétés d’Etat jumelées en NIGER TELECOMS  du naufrage à savoir Sonitel  et Sahelcom, Abdou Harouna alias ‘’Sarkin yaki’’ est en train d’inverser la tendance. Il est en passe de booster la compagnie nationale de téléphonie NIGER TELECOMS au rang de société moderne selon les standards de gestion. De 2016 à 2018 le chiffre d’affaires de NIGER TELECOMS ne cesse de progresser. Pourtant cette société a hérité d’un lourd passif constitué de plus de cent milliards de FCFA de dettes, selon son Directeur général.

Quand les plus hautes autorités du Niger avaient confié la lourde mission à Abdou Harouna de créer une société viable sous les cendres de Sonitel et Sahelcom, tout n’était pas gagné d’avance. C’était même assez risqué et osé de s’engager dans une telle aventure où beaucoup se sont cassés la figure  au regard de la complexité de la tâche mais aussi et surtout de l’environnement dans un domaine où il faut tenir compte de la concurrence face à des sociétés privées déjà bien implantées sur le marché de la téléphonie au Niger.

Contacté par nos soins à propos du ‘’tsunami’’ qui  serait arrivé à NIGER TELECOMS,  le Dg Abdou Harouna nous a confié qu’il n’en est rien. Bien au contraire. A l’en croire, NIGER TELECOMS se porte bien. « Du moins, de 2016 à 2018, notre chiffre d’affaire est en nette progression. En 2016, l’année d’avant la fusion effective des deux anciennes Sociétés, le chiffre d’affaire cumulé est de 25 milliards. En 2017, première année de la fusion, le chiffre d’affaire est passé à 33 milliards. En 2018, deuxième année de NIGER TELECOMS le chiffre d’affaires est passé à 40 milliards, soit un taux d’accroissement de 19,64% », a-t-il soutenu.

C’est dire que Sarkin Yaki est en passe de relever le défi qui consiste à ‘’créer au Niger une société nationale de téléphonie robuste à l’instar de celles des autres pays de la sous-région dans un secteur de plus en plus concurrentiel’’.

A propos du rapport d’inspection…

Un rapport d’inspection n’est pas une mise en accusation. C’est un mécanisme de bonne gouvernance conçu pour le contrôle et la transparence de la gestion. Ceux qui ne se reprochent rien se réjouissent même de voir un regard étranger sur leurs comptes. Très malheureusement, il suffit pour certains d’apprendre qu’une société a connu une inspection pour traiter ses responsables de tous les noms d’oiseaux sauvages. Abdou Harouna considère qu’il serait dans ce cas de figure. « Par rapport aux conclusions de l’inspection général d’Etat, il s’agissait dans le rapport provisoire d’apporter des précisons et autres justifications aux constats formulés ; ce qui fut fait. Toutes les questions posées dans le rapport, ont reçu des réponses précises et nettes et transmises en toute conformité. Le rapport d’inspection étant confidentiel, il n’y a donc pas lieu de spéculer », nous a-t-il confié.

En substance, le DG de NIGER TELECOMS se dit confiant et que sous son leadership cette société est gérée conformément aux standards internationaux. Qui plus est, Abdou Harouna avait commencé sa carrière dans des grandes sociétés internationales avant d’être appelé au pays pour redresser un service public stratégique qui peinait à prendre son envol.

Le sens de l’écoute des Nigériens…

Pour inverser la tendance au Niger, le Dg Abdou Harouna et sa très dynamique équipe entendent ‘’démystifier le secteur des télécoms’’ en faisant en sorte qu’il soit à la portée de tous ou du moins du plus grand nombre des Nigériens. C’est ainsi que selon M. Abdou Harouna, depuis début Mars 2017 que la nouvelle société Nigertélécoms a démarré ses activités, la direction est à l’écoute des Nigériens pour justement tenir compte de leurs attentes et préoccupations réelles.  « Je suis régulièrement les critiques et observations des uns et des autres via notre page Facebook et cela m’a beaucoup édifié », a dit le Dg Abdou Harouna pour nous rassurer de sa bonne écoute à l’endroit des consommateurs. Vivement pour un leadership de qualité de cette société d’Etat dans ce secteur qui pourra booster la qualité des services publics et privés et par ricochet… l’économie nigérienne !

Tiemago Bizo

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR