C’est une polémique sans objet qui s’est créée autour de la rupture du contrat de prestation de services entre l’hôpital national de Niamey et Docteur Dillé Issimouha. Une affaire largement répandue sur les réseaux sociaux du fait de la volonté du Dr Dillé qui cherchait à lui donner une autre connotation par la manipulation.

Puis, c’est autour de certains politiciens manipulateurs, à l’image de Ibrahim Yacouba du MPN Kishin Kassa de s’en saisir pour incriminer les autorités nigériennes qu’il a présentées comme étant « allergiques à toute opinion contraire ».

Sur France24, Ibrahim Yacouba a déclaré sans ambages que « Dr Dillé a été sanctionnée pour avoir simplement dénoncé la mal gouvernance ». De la pure intoxication pour cet opposant qui cherche seulement à salir l’image du régime.

Dans leur élan à vouloir manipuler l’opinion à propos de cette affaire, certains vont jusqu’à présenter Dr Dillé Issimouha comme la seule spécialiste du cancer au Niger que les responsables de l’hôpital national de Niamey ont remercié pour avoir soulevé le lièvre par rapport aux « magouilles dans les évacuations sanitaires des malades à l’étranger ».

La manipulation s’est poursuivie dans cette campagne d’intoxication orchestrée à dessein. C’est le cas du sit-in organisé devant l’hôpital national de Niamey sur « commande », apprend-on, par une dizaine des femmes malades du cancer. Ces dernières, « téléguidées » ont été poussées par ceux qui veulent en tirer profit de cette affaire pour organiser cette manifestation dite de soutien au Dr Dillé.

Du côté de la direction générale de l’hôpital national de Niamey, les responsables restent imperturbables devant cette banale affaire qui tend à prendre une connotation politique.

Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR