Les baha’is du Niger, tout comme ceux du monde entier, s’activent à commémorer le bicentenaire d’un évènement majeur dans l’histoire de la Foi Baha’ie : la naissance du Bab, Précurseur de Baha’u’llah, la Manifestation divine de notre époque. Pour en savoir un peu plus sur cet évènement de haute portée spirituelle, nous avons approché Monsieur KAMAYE Moussa, un baha’i nigérien. Il est aussi membre de l’ASN (Assemblée Spirituelle Nationale) des baha’is du Niger, une institution de l’Ordre Administratif Baha’i.

Nigerinter : Un peu partout dans le monde on entend, de plus en plus, parler des baha’is. Qui sont les baha’is?

Mr KAMAYE Moussa : Les baha’is sont les disciples de Baha’u’llah. Ils sont quelques millions disséminés à travers l’ensemble des pays, territoires et îles du globe, travaillant pour la réalisation de l’unité de la race humaine et la construction d’une civilisation mondiale débarrassée de préjugés de toute nature.

Nigerinter : La Communauté Mondiale Baha’ie prépare activement le Bicentenaire de la naissance du Bab. Dans quel état d’esprit les baha’is nigériens s’apprêtent-t-ils à célébrer ledit Bicentenaire ?

Mr KAMAYE Moussa : A l’instar de l’ensemble des communautés baha’ies du monde, les baha’is du Niger se préparent à célébrer le grand « maouloud » qu’est le bicentenaire de la naissance du Bab dans un esprit de gratitude à Dieu pour vivre ce jour, et dans une volonté de faire connaitre à leurs frères, sœurs, amis, collègues, et voisins, que Dieu n’a pas oublié et n’oubliera jamais ses créatures, qu’Il a conformément au pacte qu’il a établi avec tous ses Messagers antérieurs, envoyé un nouveau guide pour sortir l’Humanité de l’obscurantisme qui la freine dans son désir de Le servir.

Nigerinter  : Qui est le Bab? Dans quel contexte est-il apparu?

Mausolée du Bab

Mr KAMAYE Moussa : A travers l’histoire, Dieu a envoyé à l’humanité une série d’Educateurs divins dont les enseignements ont fourni les fondations pour l’avancement de la civilisation. Ces Educateurs, appelés Messagers de Dieu, Manifestations de Dieu,… comprennent notamment Abraham, Moïse, Jésus, Muhammad, Boudha, Krishna, Zoroastre,… Baha’u’llah est le dernier en date de ces Messagers et le Bab est son précurseur, c’est-à-dire celui qui a annoncé et préparé sa venue. Son nom de naissance est Siyyid Ali Muhammad. Son titre, le Bab, signifie « la porte ». Il dit être la porte qui conduit vers la nouvelle Révélation de Dieu. Il est né au dix-huitième siècle (en 1819) dans une Perse dominée par un pouvoir monarchique obscurantiste et fanatique. Dès la déclaration de Sa mission, Il fut sujet de persécutions, intrigues et oppositions de la part du clergé et des autorités, aboutissant à Son exécution publique en 1850 à Tabriz par un régiment de 750 fusilliers. Il est enterré sur le flanc du Mont Carmel à Haïfa qui, de ce fait, est devenu un lieu de pèlerinage pour les baha’is depuis cette date.

Nigerinter : Un autre Bicentenaire a été déjà célébré par les baha’is du monde il y a de cela presque deux ans, celui de Baha’ullah. Qui est Baha’ullah?

Mr KAMAYE Moussa : Le bicentenaire célébré il y a de cela deux ans est celui de la naissance de Baha’u’llah. Baha’u’llah est le promis qui a été annoncé par le Bab et par tous les Messagers divins du passé. Baha’u’llah a transmis à l’humanité une nouvelle Révélation de Dieu. Dans Ses Ecrits, Il a défini un cadre pour le développement d’une civilisation mondiale qui prend en compte les dimensions spirituelle et matérielle de la vie humaine. « Celui qui est le Seigneur, le Très miséricordieux, chérit en Son cœur le désir de voir l’espèce humaine unie en une seule âme et un seul corps ». « Vous êtes les fruits d’un seul arbre et les feuilles d’une seule branche ». Tels sont Ses paroles. Pour cela, Il a enduré pendant quarante années la prison, la torture et l’exil. Dans des milliers de localités à travers le monde, les enseignements de Baha’u’llah inspirent des individus et des communautés dans leurs efforts pour améliorer leur propre vie et pour contribuer au progrès de la civilisation. Les croyances baha’ies touchent à des questions essentielles comme l’unicité de Dieu et de la religion, l’unité de l’humanité et l’abandon des préjugés, la révélation progressive de la vérité religieuse, le développement des qualités spirituelles, la corrélation étroite entre l’esprit de dévotion et de l’esprit de service, l’harmonie entre science et religion, le rôle fondamental de la justice dans toutes les entreprises humaines, l’importance de l’éducation, etc.

Nigerinter : L’on a envi de dire que les deux Bicentenaires sont deux anniversaires jumeaux. Qu’attendent les baha’is du monde une fois les célébrations terminées? Y a-t-ils des objectifs en vue, c’est-à dire un après les deux Bicentenaires auquel les amis doivent s’y préparer?

Mr KAMAYE Moussa : Le rôle des baha’is est de faire connaître au monde que Dieu ne les a pas oubliés. Malgré la confusion, l’injustice, la corruption qui règnent actuellement dans le monde, les célébrations actuelles sont des opportunités spéciales pour inviter tous ceux que la situation du monde fait désespérer de l’avenir de l’humanité, indépendamment de leur race ou croyance, à participer au processus de reconstruction communautaire dans lequel des milliers sont aujourd’hui engagés et qui comprend la spiritualisation de la société, l’éducation des enfants, l’orientation des pré-jeunes et les actes de service à la communauté dans son ensemble. C’est un processus entamé qui se poursuivra bien au-delà des célébrations elles-mêmes. Pour plus de renseignements sur les activités des baha’is dans le monde liées aux célébrations, visiter le site de « Baha’i World News Service www.news.bahai.org ». Pour les renseignements d’ordre général sur les croyances et déclarations des baha’is sur divers sujets, visiter le site de la Communauté Internationale Baha’ie www.bic.org. Pour accéder aux Ecrits de Baha’u’llah, le Bab et d’autres Ecrits, visiter le site de Baha’i Reference Library.

 

Propos recueillis par Bassirou Baki Edir

Temple Baha’i du Cambodge

Niger Inter

GRATUIT
VOIR