« La participation des femmes aux processus de prise de décision, quels enjeux pour un monde 50/50 ? », tel est le thème  principal de la réunion régionale Afrique de l’Internationale socialiste des Femmes (ISF) qui se tient du 29 au 30 octobre 2019 au Palais de Congrès de Niamey.

 L’ouverture des travaux de ladite réunion a été présidée par le Président du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS Tarayya), M. Mohamed Bazoum en présence du Secrétaire Général de l’Internationale Socialiste, M. Louis Ayala ; de la Présidente de l’Internationale Socialiste des Femmes, Mme. Ouafa Hajji  et  de Madame Ousseini   Hadizatou, Présidente de l’Organisation Femme Tarayya, également Vice-Présidente  de l’Internationale Socialiste des femmes au titre de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. On note la Présence de la Première Dame, Aïssata Issoufou.

 Plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre, à savoir la gestion des conflits, les sphères de prise de décisions et la gestion du foncier.  Le but  est d’élaborer un agenda permettant d’accélérer la marche de la femme vers sa pleine participation 50/50 dans toutes les sphères de la vie des nations.

Dans son mot d’ouverture, le Président du PNDS,  Mohamed Bazoum a souhaité la bienvenue et un agréable séjour au Niger à toutes les délégations qui ont fait le déplacement de Niamey pour participer à cette  rencontre régionale qui traite d’un thème très cher à tous les socialistes et socio-démocrates de l’Internationale Socialiste. Il a rappelé  que le PNDS Tarayya, a toujours inscrit à son programme la promotion de la pleine participation de la femme à toutes les activités de la vie socio-économique et politique de notre pays, « en créant et développant deux organisations de masse, à savoir l’Organisation des Femmes Tarayya OFT et l’Organisation de la Jeunesse Tarayya OJT qui sont aujourd’hui les fers de lance du parti », a-t-il indiqué.

Au niveau national, selon Mohamed Bazoum, notre pays a adopté depuis juin 2000 la loi sur le quota qui a instauré le quota de 10% de femmes pour les mandats électifs et 25% pour les postes de nomination. Cette loi a été modifiée en nombre 2014 à l’initiative du Président Mahamdou Issoufou, premier Président de notre parti, pour rehausser le taux aux postes électifs à 15 % tout en maintenant celui des postes de nomination à 25%.

En application de ces dispositions légales, l’Assemblée Nationale du Niger comprend aujourd’hui environ 17% de femmes. Pour amplifier la participation de la femme à la gestion des affaires de la cité, le gouvernement vient d’initier un processus législatif visant à rehausser, une fois de plus, le quota genre à 25% pour les postes électifs et 30% pour les postes de nomination.

S’agissant de la participation des femmes à la gestion des conflits, le Niger  a mis en œuvre de nombreuses initiatives significatives.

Quant à l’accès au foncier par les femmes, notre dispositif juridique a consacré des évolutions significatives.

A cette occasion, la Présidente de l’OFT, Mme. Ousseini Hadizatou, a présenté sa profonde gratitude à Mme. Ouafa Hajji, Présidente de l’Internationale Socialiste des Femmes, pour le choix de Niamey à la tenue de cette grande rencontre.

Créée en 1907, l’ISF ressemble aujourd’hui les organisations féminines des partis socialistes, socio-démocrates et travaillistes affiliés à l’Internationale Socialiste, selon, Mme Ousseini Hadizatou, Présidente OFT.  Elle vise à : Promouvoir l’égalité des sexes, combattre toutes les formes de discrimination envers les femmes et promouvoir les droits des femmes ; développer les relations entre les organisations membres de l’Internationale socialiste des femmes et d’autres groupes et organisations de femmes qui s’engagent pour la progression de l’égalité des sexes ;  promouvoir l’autonomisation des femmes et des jeunes filles dans tous les domaines ; œuvrer pour la paix, la sécurité et les droits de la personne humaine en général.

Auparavant, la Présidente de l’Internationale Socialiste des Femmes, Mme Ouafa Hajji et  le Secrétaire Général de l’Internationale Socialiste, M. Louis Ayala ont tour à tour salué les avancées significatives du Niger dans le cadre de  la participation de la femme aux processus de décision.

Il faut noter qu’au Niger, l’Organisation des Femmes Tarayya (OFT), est la seule membre de l’Internationale socialiste des Femmes (ISF).

Azahi Souleymane

Niger Inter

GRATUIT
VOIR