Le samedi dernier, une coalition sur les Maladies Non Transmissibles a été lancé à travers un déjeuner d’information à l’Hôtel Bravia de Niamey en présence des parlementaires, des acteurs de la société civile, des médias et partenaires techniques et financiers. Inoussa Saouna dont la structure SOS-Tabagisme Niger est membre de cette coalition donne des précisions sur cette initiative.

Niger Inter : vous venez de lancer une coalition de lutte contre les maladies non transmissibles. Pourquoi une telle initiative ?

Inoussa Saouna : Effectivement le samedi 19 octobre a eu lieu le lancement des activités de la Coalition Nigérienne contre les maladies non transmissibles.  Les Maladies Non Transmissibles ce sont les maladies qui ne sont pas causées par des microbes mais causées par le comportement et mode de vie. C’est ainsi qu’on peut citer les accidents cardio-vasculaires, les maladies respiratoires, le diabète et le cancer entre autres.

Selon l’OMS, au niveau mondial, Les maladies non transmissibles (MNT) tuent chaque année 41 millions de personnes, ce qui représente 71% des décès.

Chaque année, 15 millions de personnes, de 30 à 69 ans, meurent d’une maladie non transmissible ; plus de 85% de ces décès «prématurés» surviennent  malheureusement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire comme le nôtre.

Les maladies non transmissibles (MNT) font des ravages dans nos pays africains. Elles sont responsables du plus grand nombre de décès.

17,9 millions par an dus aux maladies cardiovasculaires, suivies des cancers (9 millions), des maladies respiratoires (3,9 millions) et du diabète (1,6 million).

Le coût qu’engendrent ces Maladies non Transmissibles pour les individus et la société constitue une entrave à la réduction de la pauvreté et au développement durable en ce qu’elles condamnent des millions de personnes à une pauvreté chronique donc une menace évidente à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable.

C’est donc conscient du rôle primordial de la société civile que  peut jouer dans la lutte contre les maladies non transmissibles que trois organisations de la société civile nigérienne active dans la lutte et la prévention des MNT ont décidé d’unir leurs efforts afin de mieux combattre ces maladies. Il s’agit de : SOS Tabagisme-Niger, Alliance pour la Lutte contre les Maladies non transmissibles et l’Organisation de lutte contre cancer au Niger.

Le but de cette coalition est de fédérer la société civile nigérienne engagée dans la lutte contre les facteurs de risques des Maladies Non Transmissibles, avec pour devise « l’Union fait la force ». Il est important de noter que notre coalition est membre à part entière de l’Alliance mondiale de la société civile contre les MNT communément appelé Le NCD Alliance. Il s’agit d’un réseau mondial unique en son genre, dont l’objectif est d’améliorer la prévention et la maîtrise des MNT dans le monde entier. Il rassemble près de 2 000 organisations dans plus de 170 pays et a son siège à Genève en Suisse.

Niger Inter : Quels sont les facteurs de risque des maladies non transmissibles ?

Inoussa Saouna : Le tabagisme, la sédentarité, la mauvaise alimentation et l’usage nocif de l’alcool sont tous des comportements qui augmentent le risque de maladies non transmissibles, mais ils peuvent être modifiés.

  • On impute au tabac plus de 7,2 millions de décès par an (y compris ceux par exposition à la fumée des autres) et, selon les projections, ce chiffre devrait sensiblement augmenter dans les prochaines années.1
  • On impute environ 4,1 millions de décès par an à une consommation excessive de sel/sodium.
  • Plus de la moitié des 3,3 millions de décès par an imputables à l’alcool sont dus aux MNT, parmi lesquelles le cancer.
  • On attribue 1,6 million de décès par an à une activité physique insuffisante.

Mais tous ses facteurs peuvent être modifiés, essentiellement par  des mesures de prévention simples et peu couteuses à savoir:

  • Lutter efficacement contre le tabagisme ;
  • se faire Vacciner contre le HPV responsable du cancer du col et l’hépatite B responsable du cancer du foie;
  • Eliminer les risques professionnels ;
  • avoir une meilleure hygiène alimentaire;
  • pratiquer régulièrement l’exercice physique; etc.

 Niger Inter : Quelle sont vos actions à venir ?

Qu’il me soit permis de conclure en lançant à travers votre journal  un vibrant appel à tous à se joindre à la coalition pour former un bloc efficace de lutte contre les MNT. A travers cette plateforme, nous nous engageons réellement à mener des actions communes de plaidoyer, des campagnes de sensibilisation pour la prévention des maladies non-transmissibles.

Propos recueillis par Elh. M. Souleymane

Niger Inter

GRATUIT
VOIR