Au moment où on parle de Renaissance culturelle, entendue prosaïquement par changement de mentalités, l’on tombe souvent des nues face à certains événements ou comportements dans notre pays.

Tenez : hier nous avons appris avec regret, le décès du Directeur régional de l’enseignement secondaire de Niamey. Nous compatissons à la tristesse de sa famille et prions le tout puissant pour le repos de son âme. Que dieu l’accueille dans son paradis éternel. Cependant, nous nous interrogeons sur le mobile légal pour chômer la journée du jeudi 28 novembre 2019 par une grande partie des enseignants et élèves de la Communauté Urbaine de Niamey.  Le meilleur moyen pour compatir à la douleur du défunt à mon avis, c’est de lui consacrer une Fatiha collective dans toutes les classes et non pas se donner gratuitement un congé.

Ce comportement traduirait-il une fuite de responsabilité du corps enseignant ou une ignorance des textes qui régissent la fonction publique et des outils et moyens officiels de communication de l’Etat ?  Ce comportement risque de perdurer et de se généraliser si des mesures urgentes ne sont pas prises par les hauts responsables des départements concernés. N’est-il pas temps que les Ministères de l’Emploi et celui de la Fonction Publique rappellent à leurs employés le règlement en matière de congé et le sens de responsabilité qui leur incombe en particulier ceux qui détiennent des parcelles de responsabilité aussi minime soient-elles ?

Si les élèves ont pris gout au sifflet pour ‘’sécher’’ les cours à la moindre occasion, voir le corps enseignant apporter de l’eau à leur moulin n’est guère un bon signe pour une école déjà gravement malade. Comment inverser la tendance sur notre rang en matière d’indice de développement humain (IDH) lorsque qu’on trouve normal de perdre du temps ? Ailleurs on dit que ‘’time is money’’ (le temps c’est de l’argent). Nos oulémas nous renseignent que le temps c’est la vie en islam. C’est dire que s’amuser avec le temps ou le gaspiller c’est mépriser le bien le plus précieux que nous avons.

En dépit de toute polémique stérile sur le passé colonial, aujourd’hui la principale différence entre les Occidentaux et nous c’est le rapport au travail. Il y a une sorte de culte de travail en Occident de sorte qu’il est inconcevable de vivre sans travailler. Mais chez nous même lorsqu’on est fonctionnaire de l’Etat, notre rapport avec le temps au travail est scandaleux : non-respect des heures d’arrivée et de départ, les absences et les retards constituent les normes.

Il y a une semaine, l’on a vu le gouverneur de Maradi initiée ce que notre confrère, Le Souffle de Maradi a appelé ‘’opération escargot’’ en venant tôt par surprise sur les lieux de travail, le style Seyni Kountché. Le constat est inquiétant. Il faut que ça change. L’IDH c’est une affaire de tous. Il faut que chacun revoit sa copie en commençant par bien gérer son temps. Autrement, nous allons être classés toujours bons derniers tant notre retard par rapport aux pays est énorme. A méditer.

EMS

Niger Inter

GRATUIT
VOIR