La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), réunie en session extraordinaire le 3 décembre 2019 à Dakar, a décidé une contribution immédiate de 100 millions de dollars US aux trois pays membres de la ligne de front du G5 Sahel.

Face à la récurrence des attaques terroristes au Burkina Faso, au Mali et au Niger, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA décide d’une contribution immédiate de 100 millions de dollars US. « Cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par l’UEMOA pour participer à hauteur de 500 millions de dollars US au financement du plan d’action de la CEDEAO pour lutter contre le terrorisme dans l’espace CEDEAO sur la période 2020-2024 », indique le communiqué final qui a sanctionné la rencontre.

Pour la mobilisation de ressources financières conséquentes sur le moyen terme destinées à poursuivre la mise en œuvre du plan d’action suscité, « la conférence a adopté un Acte additionnel instituant un Fonds Régional de Sécurité », ajoute le même communiqué.

Tout en soulignant l’importance de promouvoir une approche concertée et globale pour relever le défi sécuritaire, « la Conférence salue la détermination de l’Union à faire face efficacement à l’insécurité grandissante ». Elle instruit par ailleurs les Etats et institutions de l’Union à mettre en œuvre, de façon diligente, les directives issues de la quatrième réunion du Comité de Haut niveau sur le chantier paix et sécurité du 15 novembre 2019.

La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA a en outre analysé la situation politique et sociale au sein de l’Union, notamment en Guinée-Bissau où elle s’est félicitée « de la bonne tenue du premier tour de l’élection présidentielle, à l’instar des échéances électorales qui se sont déroulées précédemment dans certains Etats membres ».

La Conférence s’est tenue en présence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Bénin, du Burkina Faso, de la Guinée-Bissau, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo, les huit pays membres de l’UEMOA ayant en partage le franc CFA en Afrique de l’Ouest.

Almoustapha Boubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR