Par décision datant d’aujourd’hui 02 décembre 2019 par le Ministre des Enseignements secondaires dont copie est parvenue à Niger Inter, nous venons d’apprendre l’abrogation de la spécieuse décision portant affectation de certains enseignants nouvellement engagés.

Une décision qui vient de conforter le ras-le-bol des Nigériens d’apprendre le scandale de la ministre qui a osé distribuer des numéros matricules à ses enfants, parents, amis et connaissances.

Très certainement le ministre des enseignements a été mis devant les faits accomplis mais n’est-ce pas une fuite en avant ? Quelle est la véritable responsabilité du ministre des enseignements secondaires et ses collaborateurs d’avoir laissé prospérer cette forfaiture ?

Et que dire de la ministre qui a savamment ourdi cette frauduleuse affaire ? Qui osera dire au Premier ministre Brigi Rafini de ne pas proposer son remplacement illico presto au sein du Gouvernement ?

Les Nigériens attendent tout simplement  de savoir quel traitement sera fait à l’encontre des responsables impliqués dans ce scandale qui indique clairement au chef de l’Etat qu’il urge de nettoyer les écuries d’Augias. Oser descendre aussi bas dans une République est un signe majeur que la putréfaction a atteint son paroxysme. Le président Issoufou ne saurait faire économie de l’opération Maiboulala ne serait-ce que… pour sauver ce qui peut l’être.

EMS

Niger Inter

GRATUIT
VOIR